05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
terre de bruyère

Comment utiliser la terre de bruyère

Terre de bruyère : utilisation au jardin

Camélias, hortensias, azalées… des plantes très appréciées pour leur magnifique floraison, mais très exigeantes également. Selon les spécialistes des espaces verts, ces végétaux ne peuvent s’épanouir parfaitement que sur la terre de bruyère. Quelle est cette terre particulière que les experts recommandent ? Pourquoi cette terre répond-elle aux critères demandés par ces plantes ?

Qu’est-ce qu’une terre de bruyère ?

La terre de bruyère est un substrat acide (pH entre 4 et 5) riche en humus et contenant peu de calcaire. C’est un amendement organique léger, drainant et sableux. Il existe deux types de cette terre sur le marché : celle qui est trouvée dans la nature ou la véritable terre de bruyère et celle qui est fabriquée en usine ou la terre dite de bruyère. La terre de bruyère naturelle est plus chère et elle est obtenue à partir des bruyères et d’autres végétaux décomposés dans les sous-bois tandis que la terre de bruyère artificielle est un mélange de plusieurs ingrédients semblables aux constituants de la véritable terre.

Les bruyères poussent sur des terres sableuses, c’est pour cela que cette terre naturelle est riche en sable. En revanche, les fabricants de la terre artificielle ajoutent volontairement du sable dans la terre dite de bruyère ainsi que d’autres composants comme la tourbe, les écorces de pin et du compost pour obtenir des caractéristiques équivalentes à la terre naturelle. Ces composants peuvent varier d’une industrie à une autre, mais l’utilisation de la tourbe est actuellement déconseillée, car les tourbières sont aujourd’hui devenues de plus en plus rares.

Quels sont les avantages de l’utilisation de la terre de bruyère ?

Les deux types de terre ont des caractéristiques équivalentes, c’est-à-dire, elles s’adaptent aux bruyères. Du fait de son acidité, ce substrat est utilisé pour augmenter l’acidité du sol. Ces caractéristiques permettent aux racines d’avoir une bonne aération. La terre dite de bruyère a été plus étudiée, ces composants sont bien dosés pour que cette dernière soit plus avantageuse par rapport à la véritable terre de bruyère. La perméabilité du sol est l’un de ses avantages.

La véritable terre de bruyère est plus perméable et il faut donc arroser plus souvent les plantes. La terre dite de bruyère est, en revanche, moins perméable, et retient plus d’eau sans altérer l’aération des racines, ce qui permet d’économiser de l’eau. La terre de bruyère est riche en humus, ajouté des apports fertilisants n’est donc plus nécessaire pour que la floraison soit prolongée et abondante. Ce substrat se réchauffe également plus vite les racines pour faciliter l’épanouissement de la plante.

Quand est ce qu’il faut utiliser de la terre de bruyère ?

L’usage de cette terre de bruyère peut être varié en jardinage, mais sa principale utilisation est dans la plantation des plantes acidophiles et calcifuges comme les azalées, le camélia, les érables de Japon, les hamamélis, les bruyères, etc. La terre de bruyère est utilisée dans les plantations de bruyères, pour qu’ils obtiennent beaucoup plus de cette terre. Ce substrat est à la fois acide, perméable et riche en humus, il permet alors d’augmenter en même temps l’acidité du sol, sa perméabilité et sa fertilité.

Ces caractéristiques sont la raison pour laquelle des agriculteurs l’utilisent dans les plantations d’orangers. Cependant, comme dans l’ajout de tout substrat, l’apport de terre de bruyère demande un minimum de connaissance pour éviter les gaspillages ou les pertes inutiles selon le type de plante que vous voudriez planter. Vous pouvez alors appeler des experts pour vous aider et vous assister dans vos jardinages.

Laisser un commentaire