05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Niwaki - Professionnels à Domicile

Comment obtenir un beau Niwaki ?

Vous avez un jardin de style japonais ou vous voulez un paysage zen. Le niwaki est l’arbre qui vous conviendra.

Incarnant l’art de la patience, cet arbre, qui demande de l’entretien devient vraiment majestueux, conférant au paysage l’aspect d’une peinture naturelle et harmonieuse. Nous allons vous décrire dans cet article cet incroyable art japonais.

Qu’est-ce que le Niwaki ?

Le Niwaki signifie littéralement « niwa » jardin, « ki » arbre, en clair l’arbre du jardin.

Il s’apparente au bonsaï mais ses différences sont multiples.

La première est sa culture en pleine terre, contrairement au bonsaï qui passe sa vie en pot.

Vivant ainsi naturellement le niwaki, à sa croissance travaillée par le jardinier mais il n’est pas nanifié comme le bonsaï.

En effet le niwaki se travaille simplement avec l’œil, et beaucoup de réflexion. Il vous faudra comprendre les formes de l’arbre, sans utiliser de tuteur, de lien. Le sens de l’esthétisme est l’outil primordial du niwaki. Le bonsaï, lui, peut se modeler par la ligature, et d’autres moyens pour réussir à le former.

Le bonsaï est une œuvre d’art à lui tout seul, il représente des années de patience, et de passion. Le Niwaki lui fait partie d’un paysage, seul il n’a pas d’âme, il est une pièce maîtresse d’un tableau, il donne sens à l’harmonie de votre jardin.

Sa silhouette doit être naturelle, travaillée au fil des saisons et des années. Le Niwaki doit se confondre dans le jardin, comme un arbre ayant vécu toujours à cet endroit, laissant croire que la nature elle-même l’a sculpté.

Au japon c’est art est sacré, le jardinier donne au paysage une contemplation simplifiée, parfaitement harmonieuse, source de sérénité, il œuvre à la méditation.

Les différents styles de niwaki

Tout comme le bonsaï, le niwaki à plusieurs styles ; ils se définissent par l’art de la taille qui donnera à l’arbre sa personnalité, sans le déformer mais en jouant sur leurs diverses allures.

Parmi eux, voici les principaux :

-Le style « kyokukanshitate » est un travail porté sur la sinuosité du niwaki qui permet de l’accentuer.

-Pour un tronc droit, un style simple appelé «chokukanshitate»

-Pour acquérir plusieurs troncs, le style s’appelle «takanshitate »

-Le style « chiniwaki » permet une taille qui laisse paraître une transparence du feuillage. En forme de nuage.

-Le style « shakukanshitate » donne illusion que c’est le vent qui a donné sa forme à l’arbre.

Pour réussir un niwaki il faut que l’arbre reste dans une taille convenable, qu’il ne prenne pas trop d’envergure. Pour cela la taille doit être régulière, donnant une clarté à l’arbre, une forme épurée, aux contours nets.

Sa transparence permet au regard de créer une belle perspective au travers de son feuillage. Le niwaki se marie aux autres afin d’obtenir un jardin parfaitement équilibré.

L’art du niwaki est avant tout une histoire « d’œil », vous devez saisir sa forme avant d’entreprendre la taille. Prenez du recul, du temps avant d’agir sur l’arbre. La patience fera de votre niwaki, une œuvre incontestablement magnifique.

Sur le même sujet
mastics : fabrication maison - Professionnels A Domicile
Mastics : Fabrication maison
jardins japonais - histoire des jardins - Professionnels A Domicile
Jardins Japonais : Histoire des Jardins
entretien-rosiers-automne
Entretien des différents types de Rosiers à l'Automne
taille-vegetaux - Professionnels A Domicile
Taille des Végétaux : son rôle et ses périodes

Laisser un commentaire