05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Bonsaï - Jardiniers Profesionnels

Comment choisir votre bonsaï ?

Vous voulez acheter un bonsaï pour égayer votre intérieur, votre espace vert ou votre jardin mais vous ne savez pas dans quels ordres de prix vous pourriez vous fournir. Comment savoir s’il est en bon état ? Quelle espèce préférer ?

Dans cet article de jardinage, les jardiniers de la coopérative vont vous conseiller.

Votre choix doit dépendre de plusieurs facteurs :

Votre budget, vos capacités à l’entretenir, vos connaissances des bonsaïs, l’environnement de sa culture, ses besoins…

Quel prix pour votre bonsaï ?

Le prix est un facteur compliqué car il n’est pas toujours évident de donner le juste prix d’un bonsaï.

Dans les commerces, les bonsaïs sont peu onéreux mais ils méritent leur prix. La poterie n’est pas de bonne qualité. Le substrat est mauvais, la santé de l’arbre porte à questionnement, des traces de ligature enlaidissent son aspect et les formes parfois inexploitables ne permettent plus à son acheteur de le travailler. En clair, ces arbres sont particulièrement faibles mais ils peuvent être utiles pour s’exercer à l’art de la taille ou de la ligature.

Le prix est plus conséquent pour des arbres en meilleure santé que vous trouverez dans des boutiques et des pépinières spécialisées. Les bonsaïs sont évidemment sains, bien travaillés et bien cultivés ce qui vous permettra d’avoir déjà une belle pièce en main.

Comment évaluer le bon état d’un bonsaï ?

Il est assuré que votre choix doit se porter sur un arbre en bonne santé, dénié de toutes maladies, mais aussi sur son allure ! Mais comment le savoir ?

  1. Vérifiez les racines : elles doivent avoir une belle couleur blanche comportant de nombreuses radicelles vigoureuses et une bonne ramification à partir du tronc. Demandez au vendeur de vous montrer l’état de la motte ou examinez-la par vous-même.  Attention ! N’achetez pas un bonsaï qui doit être rempoté dans l’année.
  2. Visualisez ensuite l’allure du tronc : solide à sa base puis de plus en plus rétrécie dans la hauteur. Réfléchissez à son aspect futur, s’il peut prendre la forme que vous souhaitez. Contrôlez qu’aucune trace apparaisse sur l’arbre style ligature ou vilaine cicatrice. Les branches doivent être uniformes et doivent donner un aspect aéré au bonsaï. Les branches les plus grosses doivent se situer en bas.

  3. Vérifier sur l’arbre la présence d’aucun insecte (pucerons, cochenille). Visualiser l’état du feuillage ainsi que sa couleur. Si les feuilles laissent apparaître des tâches évitez de l’acheter.
  4. Portez aussi votre regard sur les bourgeons et les pousses qui doivent être nombreuses et assez ligneuses.

 

Quelles espèces de bonsaï choisir?

Si vous voulez un bonsaï d’intérieur sachez déjà que le choix est minime car très peu d’arbres sont capables de vivre à l’intérieur tout au long de l’année.

En effet, les bonsaïs dit intérieurs doivent séjourner en extérieur durant l’été, certaines espèces peuvent même s’acclimater à certaines régions et vivre en extérieur.

Renseignez-vous sur la rusticité et les caractéristiques de votre arbre dit d’intérieur : plusieurs sont difficiles à entretenir. Il est important de savoir son mode d’hivernage c’est-à-dire la température désirée par le bonsaï ainsi que son besoin de luminosité et savoir s’il doit séjourner dans une serre chaude ou froide.

Pour les bonsaïs d’extérieur, il y a deux types :

les conifères ils sont plus compliqués à entretenir au niveau de la taille, ils acquièrent de plus grande technique mais vous pouvez les travailler plus que les feuillus. Les Pinus (pin) demandent beaucoup de vigueur. Le rendu est plus subjuguant avec un conifère.

les feuillus sont plus faciles à maîtriser et permettent un travail plus aisé sur plusieurs années.

Voici un récapitulatif des jardiniers professionnels pour choisir votre bonsaï :

Intéressez-vous d’abord aux racines (couleur, bonne répartition) puis au tronc (base élargie, allure générale, absence de trace de ligature) ensuite aux branches (bonne charpente, direction homogène) puis pour finir au feuillage (éloigné du départ de la branche, couleur).

Si vous êtes de nature plus patiente vous pouvez partir d’une graine ou d’une bouture ou d’une pousse trouvée en forêt.

Sur le même sujet
paysage
Qu’est ce que le paysage ?
Les arbres et arbustes à écorces décoratives
jardins japonais - histoire des jardins - Professionnels A Domicile
Jardins Japonais : Histoire des Jardins
Jardins Chinois ou Orientaux : Histoire des Jardins

1 Commentaire

  1. Pingback : Comment choisir votre bonsaï ? - Jardinier...

Laisser un commentaire