05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
reussir ses semis en interieur

Comment bien réussir ses semis en intérieur?

L’humidité et la relative douceur de ces derniers jours font germer l’idée d’un semis précoce (et j’espère mes graines), mais la cheminée omniprésente rappelle que nous sommes encore en hiver. Aussi voici les conseils de nos jardiniers professionnels  pour réussir ses semis en intérieur et démarrer aisément des cultures potagères précoces de certaines plantes.

Que semer au chaud début février :

Dès la fin février vous pouvez débuter les semis d’aubergines, de poivrons, et de piments doux. Mais l’on peut aussi penser aux poireaux, choux fleurs, et petits pois qui se plairont bien dans un châssis.

Pour réussir vos semis dans la maison, il est impératif de pouvoir leurs apporter les conditions nécessaire à la germination (variant selon les familles et espèces). Ainsi l’ensoleillement est primordial : une fenêtre orientée plein sud permettra de palier à la faible luminosité de février. En suite les températures de nos intérieurs (entre 18 et 20°C) sont idéales.

Avant de commencer :

  • Nettoyage du matériel : caissette, godets, terrines, petits de terre cuite… tous est nettoyé, vérifié et passé à la Javel diluée.
  • Substrat : constitué de fines particules, bonne rétention d’eau, même peu fertile. Si vous utiliser la tourbe, méfiez-vous de son origine. Poreux, souple, léger et aéré. Vendus dans le commerce ou de confection maison.

Réalisation du semis :

  • Remplir les contenants à ras bord puis tasser légèrement.
  • Déposer les graines à la surface, en ligne, potée, à la volée.
  • Saupoudrer maintenant vos semis avec  un terreau très léger et fin (de préférence tamisé), de manière à les recouvrir totalement d’une couche fine ; en règle générale on dit que la graine ne doit pas être enterrée de plus de deux fois sa taille.
  • A nouveau tasser délicatement pour mettre les graines en contact avec la terre.
  • Humidifier soit par aspersion, trempage ou pluie très fine.
  • Le substrat devra être maintenu humide en permanence mais non pas détrempé pour  éviter la fonte du semis (pourrissement).

Toutes les graines ne germent pas au même moment, certaines étant plus rapide que d’autres. Pour les plus grosses un bain dans de l’eau permettra de ramollir la carapace.

N’oublier pas d’étiqueter vos semis espèce, et variété car la mémoire fait souvent défaut, surtout lors du repiquage de vos semis qui aura lieu dès que les premières vraies feuilles seront apparues.

N’oubliez pas avec nos jardiniers professionnels, vous pouvez bénéficier de réduction fiscales ou d’un crédit d’impôt de 50 % du montant de la facture pour des prestations de petit jardinage. Pour plus d’informations, vous pouvez nous appelez au 05 59 70 59 20 ou remplir un formulaire de contact via notre site.

crédit photo : au jardin.org

 

Sur le même sujet
déchets du jardin
Comment recycler les déchets du jardin ?
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
champignons
La culture des champignons
été au potager
Été au potager : quels sont les fruits et légumes à récolter

Laisser un commentaire