Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Entretien de jardin à Benejacq

Adapter son jardin au handicap

Adapter son jardin, mais également son logement pour préserver son autonomie est une problématique qui touche une bonne partie de la population en France : les seniors, les personnes qui sont touchées de près ou de loin par un handicap, et enfin toutes celles qui sont en situation de mobilité réduite, plus ou moins temporairement. Il est important de considérer son habitat, intérieur et extérieur, avec un œil nouveau et de l’aménager de façon fonctionnelle et sécurisante pour pouvoir vivre bien chez soi et assurer un maintien à domicile sur le long terme.🏡

La France, contrairement à certains pays comme les pays scandinaves par exemple, à un peu de retard sur les aménagements pour les personnes à handicap. Mais, suite à la loi de 2005, les Établissements recevant du public (ERP) ont été dans l’obligation d’effectuer des travaux d’accessibilité avant le 1er janvier 2015.👍

Bien qu’il soit important que le jardin soit adapté à tous, il peut avoir aussi une fonction thérapeutique et de rééducation motrice. Mais qu’en est-il de l’aménagement des jardins privatifs ?

 

Les bienfaits du jardinage

Jardiner permet de maintenir une activité physique. Sans s’en rendre compte, on réalise de nombreux mouvements : transporter l’eau 💧, se déplacer jusqu’au jardin, arracher les plantes… Même les personnes à mobilité réduite, utilisant des outils adaptés, le jardinage leur permet de faire des mouvements qu’ils ne font pas au quotidien. Cette activité permettra aux personnes d’entretenir leurs amplitudes articulaires, leurs muscles et également de prendre soin de leur cœur. En extérieur, le jardinage permet d’être au contact de la nature, de réduire le stress. 🌳

Jardiner permet également de stimuler ses fonctions cognitives. Il faut faire preuve d’organisation dans son jardin pour associer des plantes qui vont bien ensemble, pour aménager des allées, ou se déplacer. Il faut faire preuve de concentration lors de la plantation ou de la taille🌱. Il faut également se souvenir d’arroser… 💧 De nombreuses petites tâches qui n’ont l’air de rien, mais qui stimulent au quotidien.

Le jardinage peut également être une activité sociale. Le jardinage est une activité qui peut être partagée, on peut se retrouver à plusieurs à son domicile, mais également dans un lieu dédié à l’adaptation pour les personnes ayant un handicap ou à mobilité réduite.👩👨🧑👩‍🦰👱‍♀️👨‍🦲

 

Adapter chaque élément de son jardin

Les allées

Pour faciliter l’accès au jardin, mieux vaut privilégier un parcours simple, une ligne droite par exemple. Il convient de ne pas mettre de graviers sur les allées ou alors très fins et plats, sur un agrégat damé. Mais pour que les allées soient réellement adaptées aux personnes à mobilité réduite, il vaut mieux qu’elles soient réalisées en pavés autobloquants ou en enrobé bitumineux. Les pierres naturelles et lisses ne conviennent pas et peuvent être très dangereuses. 👍

 

Les escaliers

Pour les personnes en situation de handicap, il convient d’aménager une rampe adaptée afin de contourner l’escalier et que leur fauteuil roulant puisse y passer convenablement s’ils en ont un. Pour les personnes pouvant utiliser l’escalier, mais ayant quelques difficultés à marcher, il est obligatoire d’installer une rambarde métallique lisse ou en bois correctement poncé. 

 

Surélever les plantes

Les personnes à mobilité réduite (PMR) possèdent moins d’agilité pour planter, désherber, atteindre les plantes au sol. Des jardinières surélevées sont créées pour adapter le jardinage. Grâce à ces tables potagères sur pieds, disponibles en vente sur internet, les personnes à mobilité réduite, qu’elle soient sur fauteuil ou non pourront continuer de jardiner. Tables potagères, tables modulaires pour semis, bancs-jardinières ou jardinières surélevées PMR… Le choix des équipements est multiple et adaptable à chacun.

Vous pouvez vous-même construire et surélever les bacs pour cultiver fleurs et légumes, si vous n’en achetez pas directement dans le commerce et que vous vous sentez l’âme d’un bricoleur. Peu onéreuses et très solides, vous pouvez acheter des planches de coffrage, chez un fournisseur de matériel de maçonnerie. Les planches doivent être posées et fixées à des pieds, dont un des embouts doit être un piquet rattaché au sol. Il convient d’acheter des fixations en acier de bonne qualité et galvanisées (ce qui évite la corrosion). Le bois doit venir si possible de forêts qui fonctionnent de manière durable, l’acacia ou le châtaignier sont idéaux pour réaliser les piquets. Il est même recommandé de passer la pointe au feu pour la durcir et retarder le pourrissement. 

Selon le handicap présenté, vous pourrez adapter la hauteur des bacs. Pour les personnes âgées, vous pourrez simplement faire des bacs assez hauts afin qu’elles n’aient pas à se baisser. 

N’oubliez pas, le système de goutte-à-goutte pour les bacs sur pieds, afin qu’ils ne sèchent pas facilement. Installer des vitres sur certains bacs peut aussi permettre le développement de semis précoces, réalisés en fin d’hiver

Handicap au jardin

Crédit photo : Pixabay.com

 

Utiliser des outils adaptés

De nombreux outils sont trop lourds et peuvent faire mal à force de les utiliser. Il faut penser à les tester, qu’ils soient grands ou petits et investir dans des matériaux de qualité. Par exemple, s’il tranche correctement, vous n’aurez pas besoin de forcer et vos bras et poignets seront soulagés. De nombreuses entreprises créent des outils adaptés aux seniors. Leurs formes permettent de diminuer les douleurs articulaires, mais aussi de gagner en force grâce à un système de levier.

L’idéal pour un potager, c’est de pouvoir installer un système d’arrosage automatique ou au compte-goutte. Cette installation sera plus pratique que de transporter des arrosoirs remplis et lourds. Si vous n’avez pas la possibilité, le tuyau d’arrosage peut être une excellente alternative. En complément, vous pourrez utiliser un petit arrosoir pour ne pas abîmer les jardinières de fleurs, mais ceux-ci sont beaucoup plus légers.

 

Diminuer les déplacements au jardin

Il est important que la personne ait tout son matériel pour jardiner près de son espace de jardinage. Les déplacements, les allers-retours doivent être réduits au maximum.

  • Avoir un point d’eau près du lieu du jardinage évitera les déplacements au moment de l’arrosage.
  • Avoir un tablier, ou un panier où l’on insère les outils de jardinage, afin de les avoir toujours à proximité. Le tablier est la meilleure solution, il permet à la personne de ne pas se baisser.
  • Installer un cabanon (type cabane de plage, assez haute pour les grands outils type bêche) à côté de la zone cultivée afin de ne pas déplacer ses outils à travers toute la propriété.

 


 

💡 Le saviez vous ? Vous pouvez régler les interventions de nos Jardiniers Professionnels 🌿 avec les Tickets CESU préfinancés. Ils s’adressent aux salariés handicapés et leur facilitent l’accès aux services à la personne en dehors de leurs heures de travail et à leur domicile. Ils représentent un avantage financier pour le salarié qui y souscrit. L’entreprise peut financer les tickets CESU jusqu’à 100%, et permettent de réduire leur contribution obligatoire auprès de l’URSSAF. Si, lors du règlement, il vous reste une part à régler, vous pourrez bénéficier du crédit d’impôt de 50% sur cette part.😉

📌N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations sur le crédit d’impôt et les tickets CESU ! Nous pouvons également vous mettre en contact avec nos Jardiniers Professionnels près de chez vous. Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 puis de 13h30 à 17h30 au 📞 05.59.70.59.20. ✅

Laisser un commentaire