05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Toiture Vegetale - Jardiniers Professionnels

Toitures Végétalisées

Technique connue et employée depuis le Néolithique, la végétalisation des toitures est toujours utilisée par les Amérindiens pour étanchéifier leurs maisons. Mais ce n’est que depuis les années 60 que cette méthode préhistorique est à nouveau à l’étude en Europe où l’Allemagne en fut le précurseur. Ainsi les nombreuses études menées, la modernisation des techniques et des matériaux, ont contribué au fabuleux essor de ces « éco-toits ». Avec nos jardiniers à domicile découvrez les nombreux avantages, les différents composants et types de plantation des toitures végétalisées.

Un grand intérêt écologique :

  • Il est toujours bon de ramener un peu de nature dans nos villes. A ce titre les toitures végétalisées permettent de récupérer toute, ou du moins une partie, de la surface au sol perdue par l’occupation du bâtiment. Le toit devient donc jardin et permet de recréer de zone de biodiversité, de reconstituer partiellement le maillage écologique mis à mal par l’expansion des villes, mais aussi d’offrir de nouvelles niches écologiques indispensables à de nombreux insectes utiles. De plus, grâce à la photosynthèse, le toit végétal permet de diminuer les taux d’oxyde et de dioxyde de carbone tout en produisant de l’oxygène. Enfin, l’évapotranspiration des plantes élève le niveau d’hygrométrie et favorise ainsi la formation de rosée qui facilitera la fixation des pollens et poussières souvent allergènes.
  • Les toitures végétalisées protègent le bâtiment de l’érosion climatique liée aux intempéries et aux écarts de températures. En effet, les rayons ultras violets sont désormais absorbés par les végétaux, tout comme les fortes pluies ou les vents violents dont les effets sont amoindris. Ainsi les toits verts résistent mieux au vieillissement, et allongent la durée de vie de l’isolation. De plus, les écarts de températures sont grandement diminués car le substrat et sa couche de végétaux offrent une meilleure inertie thermique. Les pertes de chaleurs seront donc réduites en hiver, mais c’est surtout en été que la végétalisation des toitures permet une grande économie d’énergie en protégeant le bâtiment des fortes chaleurs et réduisant les coûts liés à la climatisation. Ainsi les toitures végétalisées permettent une meilleure isolation thermique mais aussi phonique.
  • Enfin, un autre avantage majeur des toitures végétalisées est la régulation des débits hydriques : la toiture végétalisée agit comme une éponge en retenant une grande partie des eaux de pluies qui sera alors utilisée par les plantes. L’eau excédentaire sera évacuée vers les réseaux des égouts pluviaux avec un retard permettant la réduction des débits de pointe liés aux orages. De plus l’eau de pluie est filtrée par le substrat réduisant les pollutions organiques et métalliques. A l’heure où nos villes deviennent de plus en plus imperméables, les toitures végétalisées soulagent les collectes et traitements des eaux de pluies.

La composition d’une toiture végétalisée :

Les toitures végétalisées sont particulièrement adaptées pour les toits plats ou présentant de faibles pentes. Ils sont composés de cinq éléments basiques :

  1. La structure portante : base de la toiture végétalisée, elle peut être en bois, en béton ou en acier. Elle sera conçue pour supporter l’ensemble de la toiture et les surcharges lorsque le substrat est gorgé d’eau, la neige accumulée, etc…, et devra donc être très résistante.
  2. Le système isolant : c’est une couche particulièrement importante de la composition des « éco-toits ». En effet l’isolation doit permettre une étanchéité totale, une résistance aux racines qui risqueraient de la perforer, tout en supportant la compression lié au poids du substrat et sa végétalisation.
  3. Le système de drainage : essentiel pour les toits présentant une faible pente, le système de drainage va permettre l’écoulement de l’eau de pluie excédentaire pour le diriger vers des réservoirs ou vers le réseau pluvial.
  4. Le substrat : facteur majeur dans la réussite d’une toiture végétal, le substrat devra être adapté à votre climat, à l’inclination de votre toit, et aux plantes que vous désirez y implanter. La terre étant trop lourde, le substrat sera composé de pouzzolane, de tourbe, fibre de coco, certains composts et lombricompost…
  5. La couverte végétale : là aussi, tout dépendra du climat de votre région, de l’inclinaison du toit mais aussi de l’entretien, et du coût. En général on choisira des plantes couvre-sols, de graminées ou encore de plantes fleuries voire des cactées.

Ainsi une toiture végétalisée est composée de plusieurs couches, toutes très importantes pour la tenue dans le temps, l’étanchéité et l’épanouissement des végétaux. C’est pourquoi nos jardiniers à domicile vous conseillent fortement de faire appel à des professionnels tant pour le choix que pour la mise en place et l’entretien de votre « éco-toit ».

Les différents types de plantations :

Trois types de plantations sont envisageables sur les toitures végétalisées. Le choix dépendra entre autres de la pente de votre toit, de l’entretien,  que vous pourrez lui apporter, de votre climat, de l’arrosage, et de votre budget.

  • La plantation de type intensive est à réservé aux toits plats et accessible et vise à recréer un jardin en hauteur. Petits arbres, arbustes et plantes fleuris s’y épanouiront dans un substrat profond (comptez 1m à 1m50). La structure portante devra donc être très résistante pour pouvoir supporter un poids supérieur à 600Kg /m². L’entretien et l’arrosage seront similaires à ceux d’un jardin traditionnel.
  • La plantation semi-intensive est d’un poids moindre tout en permettant une bonne diversité de végétaux. Ce système permet d’agrémenter un toit terrasse de petits buissons, de plantes vivaces, aromatique et même de légumes. Un système d’arrosage automatique est conseillé.
  • La plantation extensive est probablement la plus utilisée. En effet la couche de substrat se limite à une dizaine de centimètre, ce qui réduit considérablement le poids. De plus elle peut se pratiquer sur les toits présentant de plus fortes inclinaison (Jusqu’à 30°). L’entretien y est très réduit, en général une ou deux fois par an suffisent. L’arrosage n’est pas non plus nécessaire. Tout cela réduit fortement les coûts d’installation et d’entretien. On y retrouvera des mousses, des sédums et de graminées.

Alliant de nombreux avantages écologiques, économiques mais aussi esthétiques, les toitures végétalisées connaissent un essor bien mérité, et peuvent être envisagées lors de nouvelles construction mais aussi lors de rénovation. Nos jardiniers coopérateurs vous encouragent à faire appel à des professionnels qui sauront vous conseiller et vous éviteront de mauvaises surprises.

Crédits Photo : sphaigne.com

Toitures Végétalisées, 0 / 5 (0 votes)

2 Commentaires

  1. Pingback : Toitures Végétalisées - Ja...

Laisser un commentaire