Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
jardin hiver

Protections hivernales : protéger les plantes et arbustes au jardin

La rigueur de l’hiver peut causer du tort à certaines plantes du jardin. Vous imaginez alors les dégâts pour les plantes en pot ? Elles sont exposées à des risques même sur une terrasse ou dans le bassin. Il n’y a pas que la chute des températures qui est néfaste pour les végétaux. Il faut aussi compter le vent et l’excès d’humidité. Avec les conseils des jardiniers professionnels de notre coopérative, redécouvrez les arbustes que vous devriez protéger à la venue de l’hiver.❄

Pourquoi protéger les végétaux en hiver ?

Les plantes qui restent perceptibles au-dessus d’une motte de terre sont sujettes à diverses agressions en hiver ❄. Il faut évoquer le vent qui exacerbe l’action du gel sur les parties feuillées 🍁. Pire, l’élément naturel peut provoquer l’assèchement de leurs tissus. En abritant une plante des souffles, elle sera plus résistante quand le mercure indique les moins 0°C.

🌡 Les changements brutaux de température qui s’ensuivent un gel de neige posent aussi désagrément pour les feuilles. En fait, certains types de graminées requièrent un temps d’adaptation de quelques jours pour qu’elles puissent dégeler dans les normes. Les camélias sont par exemple délicats aux gelées tardives. Or, l’exposition soudaine du soleil peut faire exploser ses tissus.

 

Quelles sont les plantes à déplacer en hiver ?

Les plantes persistantes sont aguerries contre le froid de l’hiver ❄. Il est envisageable de parler du buis ou encore les conifères nains. L’explication plausible est que ces espèces sont dotées d’une quantité élevée de sucre. Pour information, ce dernier est repéré dans les cellules. En hiver, le glycol sucré jouera un rôle protecteur en agissant comme antigel. Au vu de cette information, vous comprendrez que les plantes aquatiques et grasses sont les plus démunies en contact du froid. La carence en sucre est la principale déduction. Les graminées possèdent d’autant une faculté intéressante pour se prémunir contre le froid. Tant que vous y êtes, les arbrisseaux qui poussent dans les milieux tempérés ressentent aussi la morsure du froid. Pour trouver ces végétaux, vous devez observer ceux qui sont exposés au soleil 🌞 et constamment arrosés 💧.

 

Comment abriter les plantes ?

Nombreuses espèces peuvent se développer promptement à l’intérieur d’un logement. La raison est qu’elles s’adaptent aisément aux températures internes qui se situent entre🌡18°c et 21°c. Si vous possédiez par exemple une plante semi-désertique, elle trouverait sa place dans le salon ou le bureau. Exemple, l’Aloe vera. La lumière est d’autant bénéfique pour ses feuilles🍃. En parlant de luminosité, la véranda constitue un choix judicieux puisqu’elle véhiculera en même temps de la fraîcheur. En disposant d’une surface de terrain importante, vous pouvez aménager une serre. Son atout réside dans sa capacité à permettre le maintien d’un contact permanent avec la nature.

Installation serre

Crédit photo : Pixabay.com

 

Les démarches à entreprendre en hiver

Les soucoupes devront être vidées pour les plantes en pot. Sur la véranda, vous devez autoriser l’accès aux sources d’éclairages. La séance d’humectage sera limitée. Les plantes sous une serre seront couvertes pour s’assurer un apport en chaleur optimal. L’espace sera maximisé en garantissant l’éloignement des plantes les uns des autres. Les arbrisseaux exotiques seront abrités plus en retrait dans la serre. En ce qui concerne l’entretien, vous devez enlever les feuilles mortes régulièrement. Il est même utile de tailler. Les outillages seront nettoyés avant leur stockage dans un garage. Les engins à moteur sont pareillement sensibles face aux périodes frisquettes. À cet effet, ils seront mis à l’abri.

C’est le moment d’élaguer les arbres, enlever les branches mortes et malades qui viendront se casser durant l’hiver. Pensez à vérifier l’état du bois à l’endroit des coupes pour détecter d’éventuels parasites et y appliquer si besoin du mastic spécial. C’est aussi le moment de tailler vos arbustes qui auraient fleuri tardivement et de renforcer vos arbres avec un peu d’engrais.

Bêchez grossièrement le sol sans casser les mottes de terre pour bien l’aérer, le gel se chargera d’ameublir tout seul votre terrain. Vous pouvez répandre votre compost en surface, c’est la bonne période pour traiter le sol et le préparer pour les beaux jours.

Pour protéger les racines et jeunes plants, il est conseillé de les pailler en déposant de la paille, de l’écorce, ou encore des feuilles mortes au pied de la plante.

 

Quelques astuces pour vos plantes

  • Éviter l’eau avec engrais azoté : Surtout, à la fin de l’automne, la plante aura une réaction de croissance, et produira des pousses fragiles et tardives.
  • Les cloches en verre : Les plus petites plantes peuvent être mises sous cloche, une solution très efficace et facile à mettre en place.
  • Utiliser les bouteilles en plastique : Vous pouvez les recycler pour protéger les petites plantes en découpant une bouteille et en créant une cloche au-dessus des petites plantes.
  • Ne pas laisser la neige s’accumuler : Le feuillage des végétaux persistants n’apprécie pas la neige, car elle les brûle, en particulier les camélias et les lauriers-roses. Il faut penser à secouer les branches afin de les libérer. Les feuilles sensibles peuvent aussi rompre sous le poids de la neige collante, il convient alors de la faire tomber.
  • D’autres plantes aiment la neige  : Les vivaces de rocaille à feuilles caduques raffolent de poudreuse, car lorsqu’elle est sèche elle peut aussi être un bon isolant. Par exemple, si l’air est à -10°C, la température ne sera que de -1°C sous une couche de 15 cm de poudreuse.  
  • Couvrir le pied des plantes d’une butte de sable : Couvrir les pieds des plantes les plus fragiles d’une butte de sable sec, en laissant déborder largement autour du pied, évite que les bourgeons ne soient trop exposés au courant d’air froid.
  • Utilisez tout ce qui vous tombe sous la main  : Si vous avez des stocks de tissus, de tapis, de sacs d’emballage, n’hésitez pas à les réutiliser. Ces derniers ont d’ailleurs des qualités hermétiques.  Certes, l’esthétisme ne sera donc pas la priorité, mais vous pouvez dans ce cas “jouer le jeu” jusqu’au bout et en faire un “épouvantail” hivernal, agrémenté d’accessoires tels que des gants et un bonnet.

 

Faites intervenir un Jardinier Professionnel 🌿 adhérant à notre Coopérative et vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt de 50%. Contactez-nous et nous vous mettrons en contact avec un professionnel près de chez vous au 05.59.70.57.35 📞

 

Laisser un commentaire