05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Allergie-pollen - Jardiniers Professionnels

ALLERGIE ET POLLEN

Les yeux qui piquent, la gorge qui gratte, le nez qui coule, sans parler des crises d’éternuements à répétition… la saison des rhumes des foins revient en force cette année encore, et dans son dernier bulletin allergo-pollinique, le Réseau national de surveillance d’aérobiologie (RNSA) annonce un risque d’allergie maximal sur la quasi-totalité du territoire, jusqu’au 12 juin.

Principales responsables, les graminées et leurs pollens, mais ce ne sont pas les seules. Avec les conseils de nos jardiniers à domicile découvrez comment l’environnement et les conditions climatiques influent sur la dissémination des pollens allergènes, quelles sont les plantes les plus allergisantes et aussi comment vous prémunir et vous soulager de ces rhinites allergiques périodiques.

Principales causes du rhume des foins

Le rhume des foins, plus scientifiquement appelé pollinose, est causé principalement par le pollen des plantes (arbres et herbacées) anémophiles (qui ne sont pas butinées par des insectes mais dont le pollen est transporté par le vent), mais aussi par la poussière et les microbes. Au contact de la peau et surtout des muqueuses, les protéines contenues dans le pollen, déclenchent une réaction immunologique : le corps libère de l’histamine, ce qui déclenche des inflammations de la conjonctivite et des muqueuses nasales.

En ce début d’été, les rhinites saisonnières sont dues essentiellement aux pollens de graminées, alors qu’au printemps ce seront surtout les pollens d’arbres et en automne ceux des herbacées. Ainsi le Réseau national de surveillance d’aérobiologie (RNSA) a classé 25 végétaux produisant des pollens à l’origine de symptômes d’allergie dont le potentiel allergène est classé de 0 (risque nul) à 5 (risque fort).

    • Parmi les arbres :

Arbre

Potentiel

Période de floraison

Cyprès

5

Mars à Mai

Bouleau

5

Mars Avril

Aulne

4

Février à Avril

Frêne

4

Mars à Mai

Chêne

4

Avril Mai

Noisetier

3

Janvier à Mars

Saule

3

Avril Mai

Charme

3

Avril Mai

Platane

3

Mars à Mai

Tilleul

3

Mai à Juillet

Olivier

3

Mai Juin

Peuplier

2

Février à Avril

Châtaignier

2

Avril Mai

Hêtre

2

Avril Mai

Murier

2

Avril Mai

Orme

1

Mars Avril

Pin

0

 

Le pollen de Pin n’est pas allergisant car il ne contient pas de substance (protéines ou glycoprotéines) reconnue comme immunologiquement néfaste pour un individu donné, mais la forte concentration au printemps peut irriter les muqueuses du nez et des yeux.

  • Parmi les plantes et herbacées :

Plante

Potentiel

Période de floraison

Ambroisie

5

Fin d’été

Graminées

5

Avril à Aout

Armoise

4

Aout Septembre

Plantain

3

Mai à Aout

Chénopode

3

Juin à Septembre

Oseille

2

Mai à Juillet

Ortie

1

Juillet Aout

Bien évidemment, les conditions climatiques ont une importante influence sur la pollinisation et la dispersion des pollens dans l’air. Ainsi, un hiver froid avec des épisodes de gel retarde la croissance des plantes et le début de la période de pollinisation. Effet contraire : un hiver doux accélère la croissance des plantes et avance le début de la pollinisation.

Pollen-Allergie - Jardiniers Professionnels

De plus, une forte amplitude thermique dans la journée favorise la libération des grains de pollen, et des températures élevées favorisent les fortes concentrations de pollen dans l’air ambiant. Le vent joue, lui aussi un rôle prépondérant : fort, il emporte le pollen et le dilue dans l’atmosphère ; modéré, il maintient le pollen en suspension et favorise sa forte concentration ; faible, le pollen se dépose au sol.

Rien ne vaut une bonne pluie pour nettoyer l’air des pollens et autres poussières.

Il faudra donc s’attendre à ce que les conséquences du changement climatique (augmentation de la température, modification des précipitations, augmentation de la concentration en CO2 atmosphérique) modifient sensiblement les problèmes d’allergie liés au pollen, entrainant un volume de pollens émis plus importants, des saisons polliniques plus précoces et plus longues, et l’apparition de nouveaux pollens allergènes.

Nos conseils en cas d’alertes polliniques

Le pollen étant plus présent le matin, nos jardiniers coopérateurs vous recommandent d’effectuer vos activité en plein air, tout comme les travaux de jardinage, de préférence le soir ou après une bonne pluie.

Pour éviter que le pollen ne vous persécute jusque dans votre maison, les portes et les fenêtres seront maintenue fermées durant la saison pollinique, surtout les jours de fort ensoleillement ou venteux. Il existe aussi des grillages anti-pollen que l’on peut accrocher aux fenêtres, ainsi que des filtres à pollen adaptables aux différents systèmes de ventilation.

Se doucher le soir, sans oublier de se laver les cheveux vous permettra de vous débarrasser du pollen. De même il faudra changer de vêtement quotidiennement et ne pas conserver les habits déjà portés dans la chambre.

Enfin de grosses lunettes couvrantes, et éventuellement un masque, vous éviteront des crises allergiques lors des alertes polliniques.

Si malgré toutes ces précautions vous souffrez de rhume de foins, sachez que des compresses froides aident à soulager les yeux qui brûlent, d’autant plus si vous appliquer une infusion de camomille. Pour rincer le nez, les solutions physiologiques sont très efficaces.

Nos jardiniers professionnels pourront vous aider lors du choix de végétaux, leur mise en place et l’entretien de vos espaces verts pour éviter d’accueillir chez vous des plantes allergisantes et faire en sorte que votre jardin ne vous rende pas allergique.

ALLERGIE ET POLLEN, 0 / 5 (0 votes)
Sur le même sujet
printemps fleuri
Un printemps fleuri
récoltes du printemps
Les récoltes du printemps
verger au printemps
Que faire dans un verger au printemps ?
balcons et terrasses au printemps
Balcons et terrasses au printemps

Laisser un commentaire