05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
potager-urbain-jardins-gamelin - Jardiniers Professionnels

Jardiniers au grand coeur – Des potagers urbains

Les Jardiniers Professionnels vous propose de voyager aujourd’hui :

Cela se passe à Montréal, où nos cousins d’Amérique ont beaucoup d’imagination pour apporter  à la ville encore plus de mieux vivre, grâce au talent de jeunes jardiniers engagés (1) qui participent à l’entretien d’ espaces verts accessible à tous.

Comme le dit le proverbe « si ton voisin a faim,  ne lui donne pas à manger, apprend lui à pêcher », Agathe Moreau  a appliqué la formule pour le potager à des sans domiciles fixes de Montréal.

Montréal propose beaucoup de sujets de réflexions autour de l’agriculture urbaine, avec des réalisations en lien avec les préoccupations actuelles de mieux-vivre et de mieux-manger. A côté de Montréal,  New York s’intéresse depuis de nombreuses années à cultiver en plein ville, des lopins de terre pour du maraîchage. Pour les connaisseurs, intéressés par l’agriculture urbaine, nous connaissons déjà la Lufa Farm, une ferme maraîchère sur toit et sous serre, qui utilise notamment l’énergie du bâtiment l’hiver pour son chauffage. Ici, une démarche vraiment intéressante qui pourrait avoir un certain succès.

 

Un potager pour itinérants

Agathe Moreau aidée par la ville de Montréal a décidé un beau jour de proposer aux itinérants, de s’occuper du jardin potager, installé sur la place Emilie-Gamelin, fréquenté par les itinérants, sdf, ou toute population de passage.

Alors, il était urgent pour la ville de changer l’aspect et la fréquentation de la place, qui chaque année, est animée différemment.potager-urbain - Jardiniers Professionnels

Alors ici, cet été, les passants y verront pousser des tomates, des concombres, topinambours, kiwis, soit en tout 60 espèces. Ce projet est développé en lien avec  un organisme de Montréal : les sentiers urbains. Ramener la Nature à la Ville est leur objectif. Ici, sur cette place de ville,  ils voulaient impliquer les itinérants et sans abris, pour renforcer une cohésion sociale de quartier. Ainsi, des habitués s’occupent des plants, de manière spontanée, autonome, pour le plus grand plaisir d’Agathe Moreau. Les personnes impactées par ce dispositif reconnaissent échanger des informations concrètes sur des plantes, apprendre des nouvelles choses qu’ils pourront eux-mêmes transmettre à leurs enfants.  Il est alors possible de voir que cet échange culturel, autour des plantes, est sans aucun doute possible très positif pour chacun.

 

potager-urbain-jardins-gamelin - Jardiniers Professionnels

Ici, chacun pourra se servir, en prélevant un petit peu dans le respect des autres. Notons que c’est ainsi que fonctionne de nombreux jardins partagés : chacun se sert selon son besoin, tout en prélevant suffisamment peu pour en laisser aux autres. Une nuit, les passants se sont amplement servis, et Agathe est ravie de la nouvelle.

En journée, avec les fleurs de bourraches, les fleurs de capucines, avec de la menthe, et des salades vertes, Agathe va confectionner des salades composées colorées et originales, pour un organisme aidant les personnes en difficultés et sans abris.

Melons, tomates et fruits vont peu à peu s’installer en poussant dans la terre végétale des bacs temporaires, installés dans le paysage de la place.

 

Quelle convivialité que cette initiative !

Nul doute que de nombreux amis jardiniers, aidés des municipalités, voudront un jour à leur tour tenter l’expérience

Sur la place aménagée,  Agathe ne fait pas tout, elle est bien là aussi pour transmettre et apprendre des gestes simples aux itinérants, qui, pour le coup, sont ravis : l’initiative est donc aussi pédagogique.

Alors, une mauvaise réputation de ce quartier laisse peu à peu place à un lieu où la Nature a été rapprochée de l’Humain. La « Nature apaise », nous rappelle l’un des initiateurs du projet. Cela ne va pas sans  nous rappeler qu’il existe de nombreuses études qui l’ont démontré. Par exemple, pratiquer des balades de quinze minutes à deux heures, en pleine nature va avoir un impact important sur le corps, notamment au niveau cardiaque, puisque l’on note des baisses de tensions après quelques minutes de marche déjà. Marcher dans un environnement agréable en pleine nature peut augmenter jusqu’à 88% le bien-être psychologique et spirituel d’une personne. (2)

Alors, que ce soit à Montréal ou en France, nos experts en jardinage pourraient, peut-être, dans un avenir proche, proposer de nouvelles manières de réaliser des prouesses à leur plante, en nourrissant bien différemment encore les populations urbaines.

Si ce genre d’initiative est bonne apparait heureuse à plus d’un titre, nous ne tarderons pas à les voir apparaître un jour en France, et, pourquoi pas, à se généraliser? Nos jardiniers sont également là pour cela.

Jardins-Gamelin-potagers-urbains - Jardiniers Professionnels

 

(1)     Lien vers la vidéo : http://ici.radio-canada.ca/tele/l-epicerie/2014-2015/segments/reportage/2596/jardins-itinerant-emilie-gamelin

(2)    Conclusions d’étude, dont les résultats proviennent de celle de chercheurs de la University of Essex au Royaume-Uni

 

Sur le même sujet
jardin en septembre
Jardin en septembre : entretien de retour de vacances !
champignons
La culture des champignons
été au potager
Été au potager : quels sont les fruits et légumes à récolter
Planter en été
que planter en été ?

Laisser un commentaire