05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Conseils pour réussir son potager

Confinement covid-19 : comment conserver ses récoltes de jardin ?

En cette période de confinement où rester chez soi permet de sauver des vies, les jardiniers avisés vous proposent leurs meilleurs conseils pour conserver vos récoltes.

Confitures et gelées

conserver ses récoltes de jardin

Pour conserver le fruit de vos heures de jardinage, une  première solution simple et gourmande est de réaliser des confitures à l’aide de vos fruits en les faisant cuire dans une marmite avec du sucre. Ce sera l’occasion de tester vos meilleures recettes de famille ou encore d’innover !

Mise en conserve

conserver ses récoltes de jardin

Cette méthode simple et efficace vous permettra de conserver vos récoltes pendant plusieurs mois. Les étapes pour réaliser vos propres conserves sont les suivantes :

  1. Choisissez des fruits ou légumes juste à point (ni trop murs ni trop verts) et ôtez les imperfections.
  2. Nettoyez et stérilisez les pots et leurs couvercles en les plongeant dans de l’eau bouillante au moins dix minutes.
  3. Remplissez les pots de vos fruits ou légumes accompagnés d’un liquide (chaud) jusqu’à 1 cm du bord. Pour choisir le bon liquide, sachez que tous les fruits peuvent se conserver dans de l’eau à l’exception de la figue. Les légumes, au contraire, ne peuvent être conservés dans de l’eau seule. Dans ce cas ou si vous voulez varier vos conserves, plusieurs possibilités s’offrent à vous : sirop de sucre pour les fruits (500 g de sucre pour un litre d’eau) et vinaigre ou eau salée pour les légumes (4 cuillères à café de sel pour un litre d’eau).
  4. Replacez les pots dans l’eau bouillante au moins dix minutes pour s’assurer que les pots soient fermés hermétiquement. Si le couvercle semble comme aspiré vers le pot, c’est que tout a bien fonctionné.

Une fois ces étapes réalisées, pensez à inscrire la date sur vos conserves. Vous pouvez utiliser cette méthode pour conserver vos sauces tomates.

Huile, alcool et vinaigre

Vous pouvez choisir de conserver, par exemple, des cornichons ou des piments assaisonnés d’herbes aromatiques dans de l’huile. Ils seront parfaits pour accompagner vos salades estivales et apéritives.
Pensez également au vinaigre (au minimum 7°) dont l’acide acétique empêche le développement des microbes. Vous pourrez conserver de cette façon des cornichons, des câpres, des petits oignons, mais aussi d’autres petits légumes pour réaliser des pickles qui se conserveront quelques mois (ou plus si vous les stérilisez). Pour les fruits, si vous êtes amateurs, pourquoi ne pas réaliser des liqueurs en les conservant dans de l’alcool ?

Déshydratation

Fruits ou légumes, vous pouvez également opter pour la déshydratation. Si vous possédez un déshydrateur, rien de plus simple. Si ce n’est pas le cas, pas de panique : placez vos fruits lavés et découpés sur une grille ou une plaque (de préférence une grille pour que le séchage puisse se faire aussi par le bas) dans votre four à une basse température (idéalement 50°) pour plusieurs heures.

Congélation

Après avoir blanchi vos légumes ou vos fruits à l’eau bouillante, vous pouvez congelez ceux-ci bien que cela entraine une perte de saveurs et de nutriments. Vous pouvez également congeler vos préparations cuisinées.

En cave

Il est possible de conserver certains légumes racines et certains fruits (navets, pommes de terre, betteraves, choux raves, pommes, poires, potirons etc…) dans une cave ou tout autre enfroit sombre, sec et frais (entre 8 et 13°). Pensez à éloigner les pommes des autres fruits et légumes car elles produisent un gaz qui a tendance à faire pourrir plus vite vos légumes : l’éthylène. En revanche, petite astuce : si vous placez une pomme avec vos pommes de terre, cela vous permettra de les garder fraîches et fermes plus longtemps.

Connaissez vous notre coopérative Jardiniers Professionnels ? Elle regroupent plus de 2000 jardiniers qualifiés à votre service à travers la France, pour l’entretien de votre jardin. Son avantage ? Les jardiniers de la coopérative peuvent vous faire bénéficiez d’un crédit d’impôt sur l’entretien de votre jardin !

 

Laisser un commentaire