05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Bacillus Thuringiensis - Jardiniers Professionnels

BACILLUS THURINGIENSIS : un traitement biologique ciblé pour vos plantes

Sans doute l’insecticide le plus utilisé dans le jardinage ou maraichage biologique, le Bacillus Thuringiensis (Bt), ou bacille de Thuringe, fut découvert au Japon en 1901 par le bactériologiste S. Ishiwata sur une colonie de ver à soie. Depuis lors, son intérêt en agriculture, sylviculture et chez les particuliers n’a cessé de croitre, notamment grâce à la découverte de deux nouveaux sérotypes élargissant encore son spectre d’action.  Mais comment agit-il ? Quelle est son utilisation ? Contre quels ravageurs doit-on l’employer ? Est-il réellement inoffensif pour l’environnement ? Suivez les conseils experts des Jardiniers Professionnels.

Mode d’action du Bt :

Ayant la forme d’un bâtonnet de 5 micromètre de long, muni de flagelles, le Bacille de Thuringe a la capacité de synthétiser et d’excréter des cristaux protéiques mortels pour certains insectes. Ces toxines, une fois ingérées par les larves d’insectes sont digérées et crées de profondes lésions au niveau de l’intestin, qui se traduisent par la paralysie du tube digestif et l’arrêt immédiat de l’alimentation. La mort de l’insecte intervient très rapidement après l’ingestion (entre 24 et 48 heures).

Contre quels ravageurs utiliser le Bt ?

De façon générale, le Bacillus Thuringiensis a une action insecticide sur :

  • les lépidoptères, et plus particulièrement les larves de ces papillons, comme les tordeuses, noctuelles, piérides, zeuzères, carpocapses, teignes, pyrales…
  • les coléoptères (insectes dont les élytres protègent les ailes), notamment les doryphores
  • les diptères, par exemple les mouches et moustiques…

Cependant, il existe différents sérotypes (souches) du bacille ayant chacune une action plus ciblée sur un certain ordre d’insectes. Ainsi, les lépidoptères sont plus sensibles aux souches Kurstaki et Aizawa ; les coléoptères, eux, aux souches San Diego et Tenebrionsis ; enfin les diptères aux souches Israelensis. Et chaque homologation est faite pour traiter une espèce précise à une dose précise. C’est pourquoi il est essentiel de bien reconnaitre l’insecte ravageur et son cycle de vie avant d’entreprendre un traitement, pour que celui-ci soit bien adapté et donc efficace. Aussi, nos jardiniers-paysagistes à domicile pourront vous conseiller et vous orienter.

Utilisation du Bt :

Présenté sous forme de poudre mouillable, le Bacille de Thuringe doit être dilué en respectant soigneusement les doses (celles-ci sont différentes en fonction de l’insecte ciblé). Toutes les parties aériennes des végétaux infestés seront vaporisées uniformément. Un deuxième traitement 8 à 10 jours plus tard permettra d’éliminer les larves d’une deuxième éclosion.

Impact environnemental :

Très sensibles aux rayons ultras violets du soleil, le Baccillus Thuringiensis a une rémanence très faible. C’est-à-dire qu’il perd son efficacité rapidement et qu’il ne reste pas dans le végétal ou le sol. De plus, comme son action est spécifique, son action insecticide est inefficace sur la faune utile et sur les vertébrés.

En revanche, les OGM, auxquels on a transféré un gène codant pour la toxine du BT, synthétisent cette toxine tout au long de leur développement. Une grande quantité est libérée dans l’environnement (notamment par le pollen) et se retrouve dans les cours d’eau où elle impacte profondément la faune aquatique.

Pour avoir un beau jardin, éclatant de santé, faites appel au professionnalisme de nos jardiniers à domicile et bénéficiez de réductions fiscales ou d’un crédit d’impôt de 50 % du montant de la facture.

Sur le même sujet
Plantes Aromatiques et Huiles Essentielles
Des plantes aromatiques aux huiles essentielles…
Quand Amender la Terre - Amender un Sol - Terre de Potager
Amender la terre du potager : quand, comment et pourquoi ?
Événements du Jardin en Décembre 2016 – Que faire en Décembre ?
Les arbres et arbustes à écorces décoratives

1 Commentaire

  1. Pingback : BACILLUS THURINGIENSIS : un traitement biologiq...

Laisser un commentaire