05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Chenilles Processionnaires - Jardiniers Professionnels

Les chenilles processionnaires du pin

Voilà un insecte nuisible qui cause de nombreux ravages sur les pins notamment et peut provoquer d’énormes allergies chez les hommes. Pour pouvoir mieux lutter contre ces chenilles, les jardiniers de la coopérative Professionnels à Domicile vont vous expliquer leurs comportements et leur cycle de vie.

Caractéristiques des chenilles processionnaires du pin

Cette chenille est la larve d’une femelle papillon de nuit au nom latin de Thaumetopoea pityocampa.

Ces papillons nocturnes ont une courte durée de vie, seulement une nuit. Dans cette courte période d’existence le mâle peut parcourir une distance d’environ cinquante kilomètres, tandis que la femelle  atteint seulement les quatre kilomètres.

Mais celle-ci a le temps de pondre ses œufs en nombre, par centaine, généralement sur des conifères et en particulier les pins (pinus pinaster, pinus nigra, pinus pinea, pinus sylvestris…). Leur pondaison est reconnaissable par leur couleur argentée.

Les œufs éclosent suivant le climat six semaines après la ponte. Les chenilles subiront plusieurs mues avant l’hiver.

Les chenilles fraîchement sorties de leurs œufs tissent des pré-nids presque indétectables. Elles passent leurs journées à manger les aiguilles dans leurs abris de soies jusqu’à épuiser la nourriture. Par la suite pour continuer à se rassasier elles formeront un nouveau nid, où elles dégusteront sans fin les rameaux du conifère habité.

C’est en hiver que vous pouvez les déceler, en effet elles ont atteint leur quatrième stade de mutation et elles forment un nid repérable par sa grosseur. La nuit elles se déplacent en quête de nourriture, en file indienne (en procession) reliées par un fil de soie afin de pouvoir retourner dans leur nid.

Pour continuer leur cycle, les chenilles, à la saison printanière, quittent le pin pour aller s’enterrer dans le sol dans un endroit ensoleillé afin de se transformer en nymphe. Après quelques semaines toujours enfouies sous le sol elles tissent des cocons qui se métamorphoseront en chrysalide.

Au bout d’un certain temps toujours en fonction du climat, la chrysalide arrive à son terme de gestation et se métamorphose en papillon qui sortira de terre une nuit d’été.

Le papillon est de couleur gris avec des motifs noirs tachetés de blanc.

Les dégâts causés par les chenilles processionnaires du pin

Ces chenilles peuvent être dévastatrices. Elles peuvent provoquer le dépérissement des arbres habités par celles-ci.

Elles entraînent un ralentissement de la croissance de l’arbre qui mettra des années à s’en remettre. Généralement si les attaques ne sont pas répétées, l’arbre subsiste et se rétablit peu à peu.

Ces mêmes insectes peuvent être néfastes pour l’homme et les animaux. En effet une seule chenille comporte sur elle plus d’un million de poils urticants qu’elle éjecte quand elle se sent attaquée. Mais ces poils peuvent être aussi bien transportés par le vent. Cela provoque des démangeaisons assez douloureuses et très gênantes sur la peau. Si un poil atterrit sur votre œil il y a un risque de conjonctivite. Il peut causer aussi des troubles respiratoires, des inflammations de gorge, de bouche.

Les animaux aussi peuvent être atteints par ces symptômes. Il faut être particulièrement attentif, car il y a risque d’infection importante.

Les jardiniers professionnels présents partout en France, vous conseillent de ne pas vous attaquer à ces chenilles processionnaires, vous risquez d’être gravement touchés par les différents symptômes précédemment énoncés. La coopérative détaillera dans un prochain article, les moyens de lutte contre ce nuisible.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de notre coopérative, nous vous mettrons en relation avec une entreprise d’espaces verts qualifiée et expérimentée, qui en plus pourra vous faire bénéficier de réductions fiscales sur les travaux d’entretien de jardin.

 Crédits Photo : mfr-foret.com

Sur le même sujet
La mineuse du marronnier : petite chenille, gros dégâts ! - Professionnels A Domicile
Mineuse du marronnier : petite chenille, gros dégâts !
Ver-du-poireau - Jardiniers Professionnels
Se débarrasser du ver du poireau!
Pyrale-du-buis - Professionnels A Domicile
La pyrale du buis
Écopiège - Jardiniers Professionnels
L’écopiège : pour lutter contre les chenilles processionnaires du pin

5 Commentaires

    1. olivier jardinier

      Bonjour 🙂

      Vous pouvez essayer de planter des oeillets d’inde ou le marc de café autour de vos salades et de votre potager en général. Ce sont des répulsifs naturels. Si vous en avez la possibilité, faites des nichoires à mésanges qui sont les prédateurs naturels des chenilles. Enfin, préventivement, utilisez des pièges à chenilles : https://www.jardiniers-professionnels.fr/lecopiege-pour-lutter-contre-les-chenilles-processionnaires-du-pin/

      Bonne lecture et bonne chasse 😉

  1. Servanne

    En période froide, tirer a la carabine a plombs dans les nids. L’isolation du cocon étant atteint et ouvert, le froid entre et décime les larves.
    Bien a vous.

  2. Pingback : Les chenilles processionnaires du pin - Jardini...

Laisser un commentaire