05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
semer et planter le coquelicot - Jardiniers Professionnels

Coquelicot : Semer et Planter

Tout savoir sur la culture du coquelicot au printemps

Les jardiniers paysagistes ont choisi de vous faire découvrir la culture d’une magnifique plante : le coquelicot ! Le jardinage de cette plante de la famille des Papavéracées n’aura plus de secret pour vous.

Les variétés de coquelicots

Originaire du bassin méditerranéen, le coquelicot a une tige d’environ 50 à 70 cm et ne possède pas de parfum séduisant et non plus de nectar. En plus de son apparence somptueuse et lumineuse, le coquelicot a su inspirer un bon nombre de décorateurs, peintres et poètes.
On distingue :

  • Les variétés à fleurs simples : coquelicot sauvage (papaver rhoeas), Mother of Pearl
  • Les variétés à fleurs doubles et semis-doubles : séries Shirley, Falling in Love, Angels Choir Grp

 

Où et quand semer le coquelicot ?

Le coquelicot se multiplie par semis ! En effet, ce dernier supporte mal la transplantation. Sa culture est assez facile ; il recouvre très rapidement les terrains bien drainés sur lesquels il est semé. De ce fait, il est important de le semer dans des endroits secs et drainés de votre jardin. Par ailleurs, les semis spontanés sur les sols pauvres et calcaires  ne semblent pas être un frein à sa multiplication d’année en année.
Il convient également de rappeler que la présence du soleil est nécessaire pour sa croissance et qu’un sol trop humide ne lui est pas favorable. Le mois d’avril est le mois idéal pour semer vos coquelicots (surtout en l’absence de gel).

Comment bien semer le coquelicot ?

  • Vous devez tout d’abord préparer votre sol en :
  • Pour ce qui est du semis, il faudra :
    • semer vos coquelicots à la volée si vous désirez obtenir un aspect naturel
    • tasser votre terrain avec le dos de votre outil après l’avoir ratissé légèrement. Veuillez surtout à ne pas créer de flaques où les graines risqueraient de s’accumuler. Arrosez par la suite de pluie très fine et régulière.
  • Après le semis :
    • maintenir le sol frais jusqu’à la croissance des coquelicots
    • éclaircir les plantules lorsqu’elles posséderont quelques feuilles. Selon vos attentes, vous pouvez opter pour un écart d’environ 5 à 15 cm entre deux plants
    • arroser après les avoir éclaircis.

 

La culture et l’entretien du coquelicot

Du fait de sa durée de vie courte, le coquelicot ne nécessite aucun entretien particulier. Il peut se ressemer aisément d’année en année.

Comment le conserver ?

Ses fleurs se fanent rapidement ; par conséquent, il ne peut pas faire office de bouquet. Si vous souhaitez prolonger de peu son éclat, coupez la tige et cautérisez l’endroit coupé. Pour un usage destiné à la consommation (en tisane par exemple), vous devez récolter les pétales avant qu’elles ne tombent, et les faire sécher à l’ombre dans un coin chaud et ventilé. Conservez-les ensuite à l’abri de la lumière dans un bocal ou dans une boîte hermétique.

Quelques propriétés et usages du coquelicot

Comme tous les pavots, le coquelicot a des effets sédatifs. C’était le médicament spécifique de la pleurésie à la Renaissance. Autrefois, il était utilisé par les parents dont les enfants avaient de la peine à trouver le sommeil. Mélangé à la bouillie des enfants, il leur facilitait le sommeil. Ses fleurs comestibles aident aussi à la décoration des plats. Les jeunes feuilles rosettes sont excellentes en salade et en confiserie.

Quelques maladies et parasites

Toutes  les espèces de pavots disposent d’un suc laiteux qui en réalité est très toxique pour certains nuisibles. Malheureusement, cela ne suffit pas à barrer la voie à certains parasites (comme les pucerons), émanant la plupart du temps des plantes voisines infestées.
Le coquelicot en terrain trop humide est en proie à l’oïdium et risque de dépérir.

Sur le même sujet
fleurs à papillons
Fleurs à papillons
fleurs à planter en été
Fleurs à planter en été
fleurs pour jardin écologique
Fleurs pour jardin écologique
printemps fleuri
Un printemps fleuri

2 Commentaires

  1. JENNET Claudie

    Bonjour,
    Dans votre article, je lis pour la plantation des coquelicots : « …dans des endroits secs et humides… »
    Comment est-ce possible que l’endroit soit « sec et humide » ?
    Merci de votre éclairage.
    Cordialement,
    Claudie

    1. Roxane

      Bonjour,
      L’erreur a été corrigée dans l’article, ce sont les endroits secs et drainés qui lui sont favorables pour pousser.
      « Sec et humide » étant contradictoires, il était en effet difficile de comprendre le sens de la phrase.
      Merci de nous l’avoir fait remarqué 😉
      Une très bonne journée à vous.
      Cordialement,

Laisser un commentaire