Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
sols argileux

Sol argileux : que planter, comment l’entretenir ?

Les sols argileux sont souvent les cauchemars des jardiniers. Pour entretenir ces sols et les embellir, il est indispensable d’avoir recours aux conseils des jardiniers professionnels. Pour travailler les sols argileux, il faut connaître des techniques bien spécifiques, telles que l’aération du sol ainsi que l’hydratation pour enlever le caractère imperméable de la terre.

Une fois le sol prêt, il sera possible de planter des fleurs et des arbres destinés à ce genre de terre. Voici quelques conseils pour planter des fleurs sur un sol lourd.

Les plantations sur un sol argileux

Un massif idéal

Pour réussir de belles plantations, il faut d’abord connaître la nature de sa terre. Une analyse par un spécialiste permettra de réussir une belle floraison. Sur sols argileux, il faudra un paillage afin de faire barrage et retenir l’eau.

Une bonne préparation de la terre évitera un sol boueux, collant et craquelé. Les plantes robustes seront les bienvenues, privilégiées donc les rosiers, les plantes vivaces et les plantes bulbeuses.

Pour un massif imposant et printanier, misez sur les lys, la violette et les iris, qui donneront de la lumière et de belles fleurs colorées. Créez de la hauteur avec des arbres robustes, les hêtres, les noyers s’adaptent parfaitement sur un sol argileux tout comme les peupliers si vous souhaitez un coin ombragé.

Plantes résistantes et vigne

pivoine sols argileux

Même si l’on peut penser le contraire, les sols lourds et argileux sont fertiles. La terre mélangée à la roche regorge de minéraux ce qui est idéal pour la pousse de diverses fleurs.

Sur ce genre de sol, vous pouvez y planter des magnifiques pivoines, ces fleurs délicates et majestueuses viendront remplir un bel espace dans un coin de votre jardin. Autres fleurs qui demandent peu d’entretien, les boutons d’or et la violette qui illumineront votre jardin par la présence de jolies petites fleurs.

Pour ceux qui aiment la vigne, sachez que planter des pieds de vigne s’avérera fructueux. Il faut planter les pieds en hiver, le sol parfait est un sol aride, caillouteux et argileux. La vigne résiste à la sécheresse, elle est rustique et demande très peu d’entretien sauf une taille.

Cette terre argileuse peut également accueillir des rosacées, du rosier en passant par des arbres fruitiers. Les rosacées sont idéales sur un sol dense et lourd. Les pommiers, les citronniers, les cerisiers ainsi que les mûriers sont des exemples parfaits pour un joli jardin.

Sachez aussi que les pins s’adaptent parfaitement à cet environnement, ils ont besoin de très peu de soins tout comme les épicéas, les sapins et les bouleaux qui possèdent les mêmes caractéristiques.

La touche exotique

Enfin, pour ceux qui aiment l’originalité, pensez aux fleurs exotiques qui se déploient fort bien en terrain argileux. Les orchidées n’ont pas besoin de beaucoup d’entretien et apporteront une touche zen dans votre jardin. Les oiseaux de paradis seront également les bienvenues avec leurs couleurs bigarrées et chatoyantes.

Le bon entretien du sol

Le jardinage en sol argileux : A quoi s’attendre ?

Le sol argileux a une excellente capacité de rétention d’eau. Cette avantage ne compense malheureusement pas son principal inconvénient qui est sa pauvreté en matières organiques (pourtant primordial dans la culture de nos végétaux). La problématique est donc la suivante : comment tirer le meilleur parti du sol argileux tout en essayant de réduire au maximum ses inconvénients ?

C’est donc en axant un travail sur l’amélioration des propriétés et de la qualité du sol que la différence se fera. Un amendement relatif aux saisons vous donnera à coup sûr, un sol avec un rendement de qualité au fil des années.

Une adhérence optimale

Pour faciliter votre jardinage, pensez de temps en temps à recouvrir le sol avec des bouts de bois, des végétaux.

Cette technique va permettre d’éviter l’évaporation de l’eau. En couche épaisse, n’hésitez pas à mettre beaucoup de terreau pour de belles pousses mais aussi de la paille et des gravillons. Puis pour aérer le sol, à l’aide d’un râteau, venez griffer le sol et arrosez sans noyer.

Petit conseil, évitez de marcher sur le sol une fois le travail effectué, cela tassera les composants et les bulbes et les graines semées seraient étouffées dans le sol.

Le bêchage et l’enfouissement vous seront inutiles. Travaillez et ouvrez votre terre avec une simple aérabèche (aussi appelée grelinette) ou à la fourche mais ne retournez pas votre sol. Avec une terre aussi dense et donc lourde, cela vous demandera beaucoup d’effort et risquerait d’appauvrir encore plus la qualité du sol.

A l’automne, afin de nourrir votre sol, épandez compost et fumier en couche épaisse (bois raméal, fumier pailleux, fumier d’algues). L’ingestion des micro-organismes durant l’hiver façonnera un sol plus riche en apports essentiels ce qui constitue un amendement suffisant pour un sol argileux.

Le Mulcao, l’atout essentiel

Autre astuce, lors du traitement du sol, pensez au mulcao, ces coquilles de fèves de cacao apportent des ingrédients nutritifs aux futures plantes. Leurs gommes naturelles permettent une perméabilité à l’air, à l’eau et préviennent le dessèchement de la terre.

Entretien durant l’hiver

Recouvrir le sol de votre jardin en hiver par une bâche est un moyen de vous faciliter l’entretien pour le printemps. En effet, cette dernière limitera la pousse des plantes adventices et facilitera leur extraction par la suite. Dans le même temps, la bâche limitera les effets du gel hivernal. Le sol argileux a en effet, plus de difficultés à se réchauffer au printemps. Ainsi votre terre sera plus souple et il vous en coûtera moins d’efforts dans le nivellement de la terre. Un simple passage de griffe sera suffisant.

Pour agir sur la qualité du sol, apportez un peu de substrat en variant si besoin, d’une année sur l’autre pour un amendement de qualité (poudre de roche siliceuse, craie, plâtras). Évitez la chaux pour ne pas dérégler l’acidité du sol.

Les engrais verts

Un des meilleurs moyens de faire d’une pierre deux coups est le semi d’engrais verts. A implanter jusque fin novembre, leur système racinaire, en occupant le sol, va limiter la croissance des mauvaises herbes et rendre la terre un peu plus légère. De plus, certaines variétés comme la féverole fixe de l’azote dans le sol, augmentant de surcroît sa fertilité.

Derniers conseils pour entretenir son sol argileux

Épandez un compost décomposé dès le début des beaux jours afin d’assurer une continuité dans votre amendement. En période de sécheresse, des crevasses peuvent apparaître. Vous pouvez réaliser un paillis épais pour gagner de la rétention d’eau en surface. Ce paillis peut être fait à partir de paille, gravillon ou écorces de pin

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le même sujet
Entretien Pelouse - Entretien Pelouse en été
Comment entretenir la pelouse en été ?
verger au printemps
Que faire dans un verger au printemps ?
Potager au printemps
Que planter dans son potager au printemps
Bassin de Jardin au Printemps - Bassin au Printemps
Entretien du bassin au printemps ?

Laisser un commentaire