05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Soigner les Plantes par les Huiles Essentielles

Soigner ses plantes par les huiles essentielles

Soigner ses plantes par les huiles essentielles

Soigner ses plantes par les huiles essentielles ? C’est une découverte récente dont le précurseur est Eric Petiot. Les bons jardiniers vous donnent leurs secrets pour traiter naturellement votre potager contre les parasites et les maladies.

L’avantage des huiles essentielles

Le recours aux huiles essentielles pour le jardinage possède de nombreux avantages. Certaines repoussent les ravageurs (esters), d’autres perturbent le développement des parasites (lactones) ou ralentissent le développement de champignons (flavonoïdes). Avant tout, les huiles essentielles sont assez rapidement biodégradables.

Précaution

Il est impératif de savoir que les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution à cause de leur concentration en principes actifs et leur toxicité élevée qui peuvent fatiguer la plante.
Lors de leur application, elles peuvent être agressives pour les voies respiratoires et la peau. Il est donc conseillé de porter des manches longues et un masque.

Les types d’huiles essentielles

Les huiles essentielles répulsives permettent de repousser les insectes. L’huile essentielle d’ail (aillium sativum) est particulièrement populaire grâce à son vaste champ d’action. D’autres serviront à traiter des parasites plus spécifiques : le genévrier (juniperus communis) repoussera le papillon du carpocapse.

Les huiles essentielles insecticides, telle que l’huile essentielle d’ail, détiennent des propriétés pour lutter contre les pucerons, les fourmis ou les chenilles. Le géranium rosat sera efficace contre les aleurodes, les cochenilles et les pucerons tandis que la menthe poivrée pourra être utilisée contre les chenilles défoliatrices.

Dans les huiles essentielles fongicides, on retrouve l’efficacité de l’huile essentielle d’ail contre l’oïdium. Contre la moniliose, le mildiou et la tavelure, il est recommandé d’utiliser l’huile essentielle d’origan sauvage. D’autres experts emploieront plutôt l’orange douce, le citron, le clou de girofle ou le tea-tree pour s’attaquer au mildiou. À noter qu’il existe toutes sortes de combinaisons pour lutter contre des maux spécifiques.

Application

La pulvérisation est le mode d’application le plus courant et le plus simple. Toutefois, les huiles essentielles, malgré leur insolubilité, doivent être diluées afin de pouvoir en utiliser l’essence extraite des plantes. Eric Petiot conseille ainsi de mélanger les huiles essentielles à un agent tensio-actif (du liquide vaisselle bio ou du savon noir) et à un solubilisant comme de l’huile végétale (colza) avant de les diluer dans l’eau. Pour un litre d’eau, il est recommandé de compter 20 à 25 gouttes d’huiles essentielles.

Pour les arbres, d’autres modes d’application plus efficaces sont la perfusion ou l’injection qui permettent d’éviter les brûlures foliaires. Elles sont toutefois plus compliquées à réaliser.

Quelques recettes à base d’huiles essentielles

Fongicide contre le mildiou

Pour réaliser ce fongicide :

  1. Mélangez 5 millilitres d’huile essentielle d’origan à inflorescences compactes (origanum compactum) dans 5 millilitres d’huile de colza.
  2. Ajoutez ensuite 10 gouttes de liquide vaisselle bio et émulsionnez.
  3. Diluez alors une première fois le mélange dans 3 l d’eau, puis ajoutez 4,5 l d’eau supplémentaire.
  4. Mélangez encore une fois et pulvérisez.

Insecticide contre les pucerons et chenilles

Pour cet insecticide :

  1. Mélangez 20 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée avec 3 ou 4 gouttes de liquide vaisselle bio.
  2. Diluez ensuite dans un verre d’eau.
  3. Préparez alors un lait d’argile : une cuillère à café diluée dans un litre d’eau de pluie.
  4. Mélangez ces deux préparations dans le pulvérisateur et pulvérisez.

Comment bien choisir ses huiles essentielles ?

Quand vous achetez des huiles essentielles, les informations suivantes doivent figurer sur l’emballage :

  • L’espèce botanique : nom latin de la plante (famille, espèce et variété)
  • L’organe utilisé de la plante (feuilles, fleurs, racines…)
  • Le mode de culture (label bio ou culture sauvage) ainsi que le pays producteur
  • La méthode d’extraction (vapeur d’eau ou expression à froid)
  • La composition (principes actifs), la garantie d’une huile 100% pure et la mention HECT.

Besoin d’aide pour entretenir votre jardin de manière éco-responsable ? Faites confiance à un professionnel qualifié proche de chez vous et garant de la biodiversité.. tout en vous faisant bénéficier d’avantages fiscaux. C’est par ici !

Laisser un commentaire