05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
semis en avril

Semis en avril : comment semer en avril

Semis en avril : le mois du jardinage

Peu avant le mois d’avril, c’est le moment où la nature s’éveille véritablement et retrouve des couleurs. L’occasion est donc propice pour redécouvrir dès à présent, grâce aux conseils des jardiniers paysagistes, comment bien préparer votre potager naturel au tout début du printemps.

Avril est en effet considérée comme le mois idéal pour les semis et la plantation de fleurs, de légumes et des plantes aromatiques.

En vue de réaliser des semis en avril, optez de préférence pour l’achat de graines bios dans des magasins spécialisés. Choisissez par ailleurs des articles en fonction de leur date d’utilisation ; celle-ci devra être la plus éloignée possible afin de ne pas compromettre la capacité germinative des graines.

Les semis d’avril peuvent être répartis en plusieurs catégories. Il y aura ainsi les semis en pleine terre, également appelés en plein air, ce qui revient à semer les graines au sein d’un massif ou d’une plate bande potagère. La plante poussera précisément à cet endroit au fur et à mesure.

Vous pouvez faire des semis sous châssis, soit à l’aide de châssis véritables (se composant d’un coffre de plusieurs centimètres de hauteur revêtu d’une vitre) ou en ayant recours à des tunnels de PVC ou des voiles de forçage. Dans les deux cas, l’objectif est avant tout de protéger du mieux possible vos graines des dommages liés aux intempéries et au froid.

Il est possible aussi d’envisager des semis en pépinière, c’est à dire des semis en pleine terre que vous pourrez transplanter et repiquer à un emplacement définitif un peu plus tard. Quant à des semis en caissette, cela revient à faire les semences à l’intérieur, parmi une serre (ou une mini-serre) avant les étapes de transplantation et de repiquage.

La gestion des semis en avril en extérieur

semis en avril

Semis en avril

Comme nous venons de le voir au paragraphe précédent, au sujet des semis en extérieur, les aléas climatiques printaniers (grêle, vent, pluie) pouvant causer des dégâts, il est recommandé d’investir dans des protections adaptées (tunnels, châssis), afin de protéger et faciliter la croissance de vos plants. Ces éléments permettront au passage d’accroître la température du sol, contribuant ainsi à la germination des légumes. Il faut toutefois aérer en journée et au quotidien ces abris pour d’une part, aider à recycler l’air ambiant, et d’autre part réguler le taux d’humidité qui arrivé à un certain niveau finira par être dommageable auprès des jeunes plantes.

Que pouvez-vous semer en avril ?

De multiples plants sont à semer durant les semaines d’avril et jusqu’à la mi-mai.

En semis d’intérieur vous pouvez par exemple vous consacrer aux tomates, céleris, poireaux, aubergines ou melons. Pour les semis d’extérieur c’est la période appropriée des betteraves, laitues, carottes, choux fleurs, radis ou encore des haricots.

Concernant les plantes aromatiques, le mois d’avril est propice à plusieurs d’entre elles dont le persil, la menthe, le basilic, l’aneth, le cerfeuil ou encore la sarriette. Ces semis pourront se faire en pleine terre ou en pépinière.

Cependant, aussi passionnant et captivant que peut être la réalisation de ses propres semis de fruits et légumes, c’est une activité relativement délicate, dépendante notamment de l’influence de différents facteurs naturels. C’est ainsi qu’un jardinier devra réussir à gérer au mieux les conditions environnementales de ses plantes (dont l’éclairage, la chaleur et l’humidité) et maîtriser en même temps les différentes étapes de croissance allant de la germination à la production des premières photosynthèses, en passant par le repiquage à moyen terme associé à la consolidation des plants et enfin le processus de plantation en lui-même.

Les jardiniers de la coopérative peuvent s’occuper de vos semis en avril ! n’hésitez pas à demander un devis gratuit !

Laisser un commentaire