05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Rotogrif - Choisir et Utiliser son Rotogrif

Le Rotogrif : Choisir et utiliser son Rotogrif

Le Rotogrif pour des semis faciles et des plants mieux développés

Pourquoi utiliser un Rotogrif ?

Travailler la terre sans en modifier la structure et sans la retourner, sans désorganiser sa vie microbienne est bien l’idéal du jardinage. Faire ce travail d’ameublissement du sol sans trop se fatiguer et en ménageant son dos représente, pour le jardinier, un must pendant la préparation des semis pour son potager. Grâce aux bons jardiniers, allons à la découverte de l’outil destiné à rendre possible toute cette opération : le Rotogrif.

Description du Rotogrif

Griffe de jardin permettant de briser les mottes de terre et d’aérer le sol sans le retourner, le rotogrif est bien une griffe de jardin qui donne la possibilité de cultiver légumes et fleurs en pleine terre, en facilitant l’étape du semis. Son action sur la structure du sol facilite le développement racinaire des jeunes plants. Muni de quatre dents verticales disposées en carré, cet outil permet un excellent binage et une aération efficace des sols, tout ceci sans trop se fatiguer et en gardant son dos bien droit.

Principe d’utilisation du Rotogrif

Outil efficace du travail de la terre, le rotogrif est l’une des dernières nées dans sa catégorie. Il est composé comme dit plus haut, de quatre griffes disposées en carré, et reliées à un manche terminé par un guidon en forme de S. Les quatre griffes qui composent la base de l’appareil sont fixées à un repose pied qui permet une pénétration sans effort des sols sur une profondeur de 15 à 20 centimètres. L’ensemble est prolongé par un long manche sur lequel trône un guidon en S qui permet de travailler debout, et sans faire souffrir son dos. Ainsi, à partir du repose pied, le jardinier peut-il facilement enfoncer les griffes du rotogrif dans le sol avec l’aide de son pied en appui sur le repose pied. Il suffit alors, grâce au guidon en S, de manœuvrer par rotation, puis de retirer les griffes du sol pour recommencer quinze à vingt centimètres plus loin. Outil assez efficace et parfait pour jardiner naturellement les sols, il est aussi d’une grande utilité pour le désherbage des massifs, mélanger le terreau, le compost, entretenir les sols ou déraciner les mauvaises herbes.

Le travail de la terre, une activité plus qu’épuisante et éreintante

Le travail de la terre reste une activité vraiment épuisante et éreintante. Mais grâce à certains outils tels le rotogrif, ces efforts sont considérablement réduits. Outre l’allègement de la charge de travail et de la fatigue qui s’en suit, cet outil permet le décompactage et l’aération du sol, favorisant par la même occasion sa vitalité, car sa structure reste inchangée et les micro-organismes qui y résident sont efficacement préservés. Plus efficace et plus maniable qu’une bêche ordinaire, le rotogrif permet d’affiner facilement le sol, même dans le cas des sols difficiles comme les sols argileux. Le repose-pied à la base des griffes permet de les enfoncer facilement dans la terre, même pour les sols les plus compacts. Et le mouvement de rotation que l’on impulse à l’outil sans réel effort permet une bonne aération du sol. De plus, sa taille et son principe d’utilisation debout évitent le mal de dos fréquent dans le travail de la terre.

SI vous ne pouvez plus ameublir vos sols, n’oubliez pas que les travaux d’entretien de jardin sont éligibles au crédit d’impôt. Vous pouvez en bénéficier si vous faites appel à des jardiniers de la coopératives. Il pourront vous aider à préparer votre jardin pour l’hiver !

Laisser un commentaire