05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Hivernage Bananier - Protection Hivernale du Bananier

La protection hivernale du bananier

La protection hivernale du bananier

Le bananier pousse aisément sous nos latitudes. Cependant, une fois l’hiver arrivé, il faut veiller à protéger cette plante et s’assurer qu’elle soit située à l’abri du gel. Avec les conseils des jardiniers paysagistes, apprenez ou révisez les bons gestes pour que votre bananier passe l’hiver sans encombre !

Le bananier est une plante vivace

Le bananier, malgré son apparence, n’est pas un arbre mais une plante de la famille des herbacées, vivace et non rustique. Ainsi, nous avons tout intérêt à préparer cette plante à son prochain printemps, et, en raison de son caractère rustique, ne pas l’exposer à une température inférieure à -15°C.

On a souvent tendance à assimiler le bananier au palmier, notamment en raison de sa forme. Son « tronc », appelé stipe, ainsi que son feuillage vert lui donnent en effet un aspect exotique. Le bananier n’a cependant pas la résistance du palmier contre le froid. La différence entre ces deux espèces se situe dans la structure même du bananier. Cette plante a une croissance très rapide qui rend ses feuilles sensibles au gel, car elle ne sont pas lignifiées et sont gorgées d’eau.

Les dégâts du froid

Si les dégâts liés au froid sur le bananier sont réels, ils sont tout de même à relativiser. Cette plante s’avère en effet plutôt résistante. En dépit de ses feuilles qui, au premier coup de gel, vont prendre une teinte marron et se mettre à pendre, le stipe et le rhizome de la souche du bananier peuvent en encaisser davantage. Le stipe est ainsi capable de résister jusqu’à une température de -5°C sans protection. Dans les mêmes conditions, le rhizome de la souche, quant à lui, peut tenir jusqu’à -12°C.

Afin de ne pas pousser vos bananiers dans leurs retranchements, et plus particulièrement si vous cultivez votre plante en pot, l’hivernage s’impose. Les bons jardiniers de notre coopérative se proposent de vous aider à protéger toutes vos plantes préférée en hiver.

Les protections à mettre en place

L’emmaillotage du stipe : protection hivernale du bananier

emmaillotage du stipe : protection hivernale du bananier

Emmaillotage du stipe : protection hivernale du bananier

La technique de l’emmaillotage du stipe est une protection spécialement conçue pour le bananier à l’aide d’un manchon isolant. Pour réaliser cette technique, il faut se munir d’un grillage à poule ou d’une voie d’hivernage et entourer le stipe avec. Veillez à laisser entre le stipe et la protection un espace compris entre 15 et 20 centimètres, vous comblerez progressivement cet espace avec de la paille ou des feuilles mortes. Enfin, bouchez les interstices sans les tasser exagérément.

Si votre bananier est de grande taille, il est aussi possible de superposer plusieurs étages de protection, jusqu’à atteindre le sommet de la plante. Il est cependant inutile de protéger le feuillage du bananier, ces feuilles étant condamnées au premier gel.

Le paillage de la souche : protection hivernale du bananier

La première étape de cette mise sous protection du bananier nous a permis de protéger le stipe de notre plante, mais il ne faut pas négliger sa souche. Un sol détrempé prit par le gel causerait un véritable dommage à la souche de votre bananier. Afin de protéger ses racines, vous pouvez disposer à la base de votre bananier une couche de paille ou de feuilles mortes d’une hauteur comprise entre 30 et 50 centimètres. Une couche épaisse est une bonne protection, ayez la main leste. Avec l’automne, c’est une manière idéale de mettre à profit les feuilles que vous ramasserez. Elles fonctionneront comme un manteau efficace contre le froid. C’est également un bon compostage naturel qui ne peut qu’être bénéfique pour la fertilité du sol sur lequel pousse votre bananier.

Une fois ces étapes complétées, votre bananier est bien protégé contre les risques liés au gel hivernal !

Les jardiniers de la coopératives sont là pour vous conseiller et protéger vos arbres et plantes des effets du gel ! Il peuvent ainsi vous faire bénéficier de 50% de crédit d’impôt sur l’entretien et la protection des plantes de votre jardin ! Cet article vous a plu ? Plus d’infos.

Laisser un commentaire