05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Olivier

Olivier : Plantation, entretien, taille et parasites

Olivier : un arbre symbole de paix

Symbole de la ville d’Athènes depuis l’Antiquité, l’olivier est également symbole de longévité, de paix et d’espérance. Cet arbre s’épanouit isolé, en groupe, grand ou petit et peut vivre des milliers d’années. Peu exigeant, il s’adapte à tous les climats. Grâce aux conseils de des jardiniers confirmés, cet arbre légendaire n’aura plus de secrets pour vous.

Comment planter un Olivier ?

L’olivier à la particularité de s’épanouir aussi bien en pleine terre qu’en pot, dans des climats chaud et froid.

La plantation en pleine terre

L’olivier se plante entre le mois de novembre et le mois de mars, mais si vous habitez une région au climat plus rude, préférez le printemps pour planter votre arbre. Sachez également que l’olivier n’aime pas les sols calcaires et trop humide et préfère les terres bien drainées et acides.
Pour planter l’olivier, il vous faut :

  • creusez un trou plus grand que la motte, quelques jours avant de planter l’arbre. Si votre sol est plutôt sec, tapissez-le fond du trou de petits graviers.
  • Bêchez ensuite le fond du trou en mélangeant la terre à du compost. Vous pouvez également ajouter un peu d’engrais à décomposition lente. Si le sol est humide, recouvrez d’une couche de sable.
  • Recouvrez ensuite de terre vierge, les racines de l’olivier ne doivent pas être en contact avec l’engrais.
  • Placez l’arbre au milieu du trou et stabilisez la motte en remplissant les bords avec de la terre et un peu de terreau, en tapissant avec votre pied.
  • Creusez une cuvette à la surface, qui retiendra l’eau les premiers mois, si le sol est sec. En revanche, si le sol est humide, laissez la motte dépasser un peu.

La plantation en pot

Planter votre olivier dans un pot ou dans un bac, est idéale si vous habitez une région froide. Vous pourrez ainsi le rentrer en cas de grand froid ou de gelée.

Choisissez un grand pot, pour que les racines puissent se développer. Au fond de ce pot, mettez une couche d’un mélange de terre, de sable et de petits cailloux. Arrosez bien la motte avant de la planter. Placez ensuite la motte dans le pot, puis stabilisez-la en remplissant les bords. Tassez bien et arrosez si nécessaire.

Il faut rempoter l’olivier tous les deux ans.

Comment entretenir son Olivier

Bien que peu exigeant, l’olivier nécessite tout de même un minimum d’entretien, qu’il soit planté en pleine terre ou en pot.

L’arrosage

Les deux premières années suivant la plantation, il faut arroser régulièrement l’olivier. Ensuite, n’arrosez qu’en période de sécheresse. Si votre arbre est destiné à la production d’olive, évitez de laisser la terre s’assécher et arrosez régulièrement, mais ne laissez pas l’eau stagner.

Tailler son olivier

Il faut tailler votre olivier chaque année, généralement en mars et avant la floraison de l’arbre. Si c’est un arbre d’ornement, taillez légèrement, en donnant une forme de gobelet. En revanche, si c’est un arbre à fruit, la taille est différente. Comme tout arbre fruitier, il faut tailler l’olivier après la plantation et si l’arbre fait au moins 1,5m : c’est la taille de formation. Elle consiste à ne garder que 4 ou 5 branches réparties autour du tronc.

La taille de fructification, se fait tous les deux ans, après la fin des périodes de gel. Supprimez les branches ayant déjà produit des fruits et faites une taille en gobelet. Cette taille permet à l’arbre de conserver sa structure de 4 ou 5 branches. Coupez le bois mort, ainsi que les rameaux qui partent du tronc

Maladies et parasites de l’Olivier

Bien que l’olivier soit un arbre résistant, comme en atteste sa longévité, il peut être touché par certaines maladies. La plus dangereuse est le pourridié. Cette maladie mortelle pour les arbres, est causée par un champignon qui s’attaque aux racines de l’arbre. Il n’existe pas de traitement efficace. Il faut donc agir en prévention. Il faut éviter les sols trop humides, éviter les excès d’eau.
Les parasites peuvent également attaquer l’olivier. C’est le cas de la mouche de l’olivier. Pour en venir à bout, il faut installer des pièges à phéromones, qui vont attirer les mâles. Ainsi piégés, ils ne pourront pas s’accoupler avec les femelles.

 

Laisser un commentaire