05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
otiorhynques

Lutter contre les otiorhynques

Reconnaître les otiorhynques

Les otiorhynques sont des insectes ravageurs qui font partie des plus agressifs dans nos jardins. Leurs larves s’attaquent aux racines des plantes. Heureusement, il est possible de lutter contre ces insectes nuisibles grâce aux jardiniers professionnels.

Cousin des charançons, les otiorhynques sont des petits coléoptères au corps noir ou brun foncé. Au sommet de leur tête se trouvent un rostre et 2 longues antennes qui prennent la forme de bâton noueux. Ils ne peuvent pas voler puisque leurs organes appelés élytres sont fixés entre eux. Ces insectes ravageurs ne mesurent que de 1cm de long, mais ils peuvent attaquer plusieurs espèces de plantes et d’arbustes du potager et du jardin.

Il existe plusieurs espèces d’otiorhynques, dont la plus connue, et également la plus dangereuse est l’otiorhynque de la vigne. Par ailleurs, on distingue également des espèces comme Otiorhynchus singularis et Otiorhynchus rugosostriatus.

Cycle de vie des otiorhynques

Les otiorhynques peuvent vivre jusqu’à 3 ans. La femelle pond quelques milliers d’œufs en été et au début de l’automne. Le cycle de développement de cet insecte ne comprend qu’une seule génération par an et la larve représente le stade le plus périlleux de la culture.

Luttez contre les otiorhynques

En jardinage, il existe différentes méthodes permettant de se débarrasser des mauvaises herbes, Sachez tout de même que d’autres éléments perturbateurs peuvent également détruire vos plantes : les otiorhynques. Vous devez alors trouver des moyens efficaces pour lutter contre ces bestioles.

Vous saurez aisément et assez vite que ces insectes ravageurs ont infesté vos arbustes. Ce que vous devez faire avant tout, c’est d’examiner leurs feuilles. Si les bords de celles-ci sont crénelés, créant un motif de dentelle, c’est qu’elles ont sûrement enduré un assaut de ces insectes. Ce sont les adultes qui trouent ainsi les feuillages. Ils s’attaquent également quelquefois à l’écorce d’une petite branche d’arbre et aux grandes nervures, ce qui retarde leur croissance.

Vous devez regarder aussi le système radiculaire d’un plant extirpé, pour en avoir la certitude. Puisque ce sont les larves qui provoquent le plus des dégâts dans les racines, qu’elles attaquent en commençant par celles les plus fines. Elles mangent ensuite les tubercules et les racines ligneuses. Il faut savoir qu’elles sont incapables d’absorber totalement le système racinaire jusqu’au collet.

Au début, l’attaque est invisible. Elle se manifeste par un vieillissement d’une partie de l’arbuste et même de la plante entière. Pour les légumineuses et les plantes vivaces, par exemple, les larves d’otiorhynchus sulcatus font des galeries rainurées et des trous dans les racines, voire dans les parties aériennes, et freinent la croissance de l’arbuste, accélérant son vieillissement et enfin la mort.

Les larves perturbent préférablement les plantes qui ont une croissance lente ou des jeunes plants à racines pas très profondes. En réalité, celles-ci ne sont pas aptes à reconstituer le tissu radiculaire détruit. C’est comme ça qu’une seule larve est capable de perturber un rhododendron cultivé dans un pot ou un récipient en seulement quelques mois.

Autres points à retenir pour lutter préalablement contre l’apparition des otiorhynques

Pour éviter la présence des otiorhynques, il est recommandé d’utiliser des méthodes naturelles. Il faut d’abord choisir les plants. Évitez d’acheter ceux dont certaines feuilles sont poinçonnées. Pour les cultures hors sol, vous devez aussi ne plus utiliser des terreaux anciens. Quant aux cultures de plein champ, un bêchage préliminaire profond à la fourche à bêcher en hiver dispose les larves de manière à faire voir. Ces bestioles ne supportent pas la lumière et le froid et sont aussi mangées par les hérissons, les oiseaux, etc. Et enfin, le paillage à sol au pied des plantes atteintes et sous les plants empêche la reproduction des femelles adultes.

Vous pouvez faire appel à un jardinier près de chez vous, ils pourront vous conseiller sur les méthodes bio vous permettant de vous débarrasser de ce petit insecte en profitant des crédits d’impôt liés à l’entretien de jardin.

Lutter contre les otiorhynques, 3.67 / 5 (3 votes)

Laisser un commentaire