05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Fumier de cheval - Bon Compostage avec Fumier de cheval

Le fumier de cheval

Caractéristiques du Fumier de Cheval: bons à savoir

Les éloges du fumier de cheval ne sont plus à présenter. Utilisé depuis longtemps, il est l’un des fertilisants les plus prisés partout dans le monde. Toutefois l’utiliser n’est pas suffisant. Dans cet article, les jardiniers paysagistes expliqueront les éléments nécessaires à connaître pour un bon jardinage à base de « bonnes déjections ».

Composition du fumier de cheval

La composition du fumier est toute simple, de l’excrément de cheval et de la litière. En fonction des propriétaires, celle-ci peut être du genêt, de la sciure, de l’ajonc, ou de la fougère. Néanmoins, dans la plupart des cas, la paille est optée.

Un engrais très riche

Cet engrais est riche en fibres grâce à la litière, mais contient également de l’humus, ou des micro-organismes végétaux. Les minéraux, très importants dans le développement de la terre cultivée, sont aussi de quantité importante. Sa spécificité chimique favorise la culture. Riche en carbone et en azote, en rapport équitable, il contribue très vite au développement des plantes.

Améliore la structure du sol

Le fumier de cheval constitue également le choix favori des jardiniers, experts comme apprentis, car il a pour particularité d’alléger le sol. En effet, grâce à sa température chaude, il apporte très vite une nouvelle texture à la terre à cultiver. C’est pour cela que dans la plupart des cas, il est choisi pour les parcelles argileuses et lourdes. Toutefois, il peut être employé tant pour les vergers que pour les jardins.

Précautions à prendre avec le fumier de cheval

En apparence, utiliser le fumier de cheval paraît facile. Mais il faut faire très attention dans la manipulation car il peut être très vite dévastateur. Encore frais, il faut composter son fumier de cheval pour ne pas avoir de mauvaises surprises. En outre, il faut savoir que l’excrément tout chaud contient encore des végétaux cellulosiques résultant de la digestion. S’il est alors tout de suite répandu sur le sol, ces cellules pourraient germer et porter atteinte à la semence. Par ailleurs, si le cheval est en traitement médical, les produits chimiques des médicaments seraient néfastes à la plantation. Enfin, comme tout rebut, il est susceptible de contenir des champignons ou des virus. Donc, il faut le laisser mûrir avant de l’employer.

Comment réaliser un bon compostage ?

Fumier de cheval - Bon Compostage avec Fumier de cheval

Fumier de cheval

Le compostage est crucial pour deux raisons :

  • La première est qu’il est nécessaire de laisser les micro-organismes transformer l’azote contenu dans les déjections par une forme non odorante.
  • La deuxième est que le « bon azote » restant sera conservé grâce au mûrissement de la matière.

Il est possible d’y intégrer les déchets verts du jardin ou de la cuisine pour améliorer le compostage. Il n’y a rien de plus aisé. Le seul inconvénient est que le processus prend du temps car il peut durer de trois mois à un an, selon l’âge voulu.

  1. La première étape consiste à empiler plusieurs piles de fumier, les unes sur les autres. Celles-ci doivent être impérativement de petits volumes car elles peuvent s’embraser à cause de la température de la substance.
  2. La deuxième étape réside ensuite dans le retournement des piles plusieurs fois durant la période de compostage, de préférence à six semaines d’intervalle.

Si ce processus est bien respecté, l’engrais obtenu est excellent.

Mode d’emploi du fumier de cheval

Selon l’âge du compost, deux fins sont possibles :

  • Demi-mûr, il peut être épandu deux fois par an, au printemps et à l’automne, pour permettre à la terre de conserver sa fertilité. Avec l’aide des vers et des micro-organismes, le sol sera revigoré car il participera à la fin de processus de compostage du fumier.
  • En revanche, s’il est mûr, il sera intégré directement à la terre grâce au bêchage régulier, que ce soit en automne ou avant l’ensemencement.
  • Enfin, il est aussi agréable de l’utiliser comme produit de fond pour certaines plantes comme le rosier ou les tomates. Pour cela, il suffit d’en déposer à leur pied pour en faire un paillage reconstituant.

Les jardiniers de la coopérative peuvent vous aider à utiliser correctement le fumier de cheval. L’utilisation d’engrais vert fait parti des travaux ouvrant droit à la défiscalisation, n’hésitez pas à nous contacter pour y prétendre.

Le fumier de cheval, 0 / 5 (0 votes)

Laisser un commentaire