Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
apprenti ouvrier paysagiste

Embaucher un apprenti ouvrier paysagiste : contrat, coût, formation…

En tant que jardinier paysagiste, il n’est pas toujours facile de mener de front l’administratif, les devis, les chantiers de création, les prestations d’entretien… D’autant plus, qu’ avec l’arrivée des beaux jours où les clients ont davantage besoin de vous pour l’entretien de leurs jardins. Vous songez à embaucher un apprenti paysagiste pour vous épauler dans votre activité ? La Coopérative vous indique tout ce qu’il y a à savoir avant de se lancer dans l’embauche d’un apprenti 🤝 !

Quel est le coût pour l’embauche d’un apprenti ouvrier paysagiste ?

La première question que l’on se pose pour l’embauche d’un apprenti est souvent la même. Quel salaire devrai-je verser à mon apprenti ? Les salaires varient selon l’âge de l’alternant et selon le type de contrat choisi pour l’alternance/l’apprentissage.

Salaire contrat d’apprentissage 2021 :

  – DE 18 ANS 18 À 20 ANS 21- 25 ANS 26 ANS ET +
ANNÉE 1 27% du SMIC
419,74€
43% du SMIC
668,47€
53% du SMIC
823,93€*
100% du SMIC
1 554,58*
ANNÉE 2 39% du SMIC
606,29€
51% du SMIC
792,84€
61% du SMIC
948,29€*
100% du SMIC
1 554,58*
ANNÉE 3 55% du SMIC
855,02€
67% du SMIC
1041,57€
78% du SMIC
1212,57€*
100% du SMIC
1 554,58*

Salaire contrat de professionnalisation 2021 :

  – moins de 21 ans  21 ans à 25 ans 26 ans et plus
Niveau inférieur
AU BAC PRO
 (rémunération de base)
855,02 €
(55% SMIC)
1 088,20 €
(70% SMIC)
100% SMIC ou 85% rémunération conventionnelle
1 554,58€
Niveau supérieur ou égal
AU BAC PRO

(rémunération majorée)
65% SMIC
1 010,48 €
80% SMIC
1 243,66€
100% SMIC ou 85% rémunération conventionnelle
1 554,58€

 

Différence entre un contrat d’apprentissage et un contrat de professionnalisation

A première vue, ces deux types de contrats d’apprentissage se ressemblent. Les deux comportent une formation dite « théorique » et une formation dite « pratique ». Pourtant plusieurs critères les distinguent :

Contrat d’apprentissage Contrat de professionnalisation 
Utilisé majoritairement pour une formation initiale, dite diplômante. Utilisé majoritairement pour une formation continue, dite qualifiante.

Durée du contrat : pour un CDL (contrat à durée limitée), le contrat est établi selon la durée de la formation de l’alternant.

La convention annexée au contrat détaille la durée du contrat et de la formation.

Durée du contrat : pour un CDD entre 6 et 12 mois (peut être rallongée selon conditions). Un CDI peut être envisagé pour ce type de contrat si le salarié fait déjà partie de l’entreprise ou sera embauché en fin de formation.

Âge de l’apprenti : de 16 à 29 ans.

Dans certains cas cette tranche d’âge ne s’applique pas : travailleurs handicapés, sportifs de haut niveau, repreneurs d’entreprises…

Âge de l’apprenti : de 16 à 25 ans.

Dans certains cas cette tranche d’âge ne s’applique pas : bénéficiaires du RSA, de l’ASS, ou de l’AAH, demandeurs d’emploi…

Heures de formation : 25% de la durée totale du contrat.

Heures de formation : 150 heures minimum et comprise entre 15 % et 25 % de la durée totale du contrat.

 

Vous avez envie de savoir exactement ce que représente financièrement l’embauche d’un alternant pour votre société ? Bonne nouvelle, le gouvernement a mis en place un simulateur de calcul de rémunération et d’aides aux employeurs. Pour simuler vous avez uniquement besoin de la date envisagée de mise en place du contrat, du nombre de salariés de votre société, du type de contrat envisagé, de la date de naissance de votre futur apprenti.

 

Quelles sont les aides pour l’embauche d’un apprenti ?

Aide exceptionnelle 2021 « 1 jeune, 1 solution » pour l’embauche d’un alternant

Pour les contrats d’apprentissage établis entre le 01/07/2020 et le 31/12/2021, le gouvernement français a mis en place une aide exceptionnelle pour favoriser les embauches en apprentissage. Cette aide est comprise dans le plan « 1 jeune, 1 solution ». Elle est versée aux entreprises durant la première année du contrat. Sa valeur est de 5 000€ maximum pour un apprenti âgé de moins de 18 ans, et de 8 000€ maximum pour un apprenti âgé de plus de 18 ans. Pour plus d’informations sur cette aide rendez-vous sur le site du ministère du travail.

Selon la taille de votre entreprise, l’âge ou le statut de votre apprenti, d’autres aides peuvent être attribuées, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre comptable pour en savoir plus.

Quel niveau de formation choisir pour son apprenti ?

Aujourd’hui il existe des multitudes de formations pour devenir jardinier paysagiste 👨‍🎓👨‍🌾. Les plus populaires restent : le CAP agricole jardinier paysagiste, le BAC pro Aménagements Paysagers et le BTSA Aménagements Paysagers. Généralement, plus le niveau de formation est élevé plus les élèves sont âgés et expérimentés (sauf reprise d’études, reconversion professionnelle).

Détail des formations accueillant des apprentis jardiniers paysagistes

  • CAP agricole jardinier paysagiste :

Durant cette formation d’un an l’apprenti jardinier recevra des cours sur des matières générales (maths, français …), mais aussi des cours pratiques sur les travaux paysagers : entretien et aménagement d’espaces verts, utilisation des produits phytosanitaires. Après l’obtention de son CAP l’apprenti pourra rentrer sur le marché du travail ou poursuivre ses études en BEP. Ce profil d’apprenti sera parfait pour vous épauler sur l’entretien des espaces verts (tonte, taille, débroussaillage). En revanche pour ce qui est de la création, il faudra davantage l’accompagner et le guider.

  • Bac Pro Aménagements Paysagers :

Ce diplôme se prépare sur 3 ans, l’apprenti recevra un enseignement général ainsi qu’un enseignement professionnel. L’admission se fait généralement après la classe de 3ème ou après l’obtention d’un CAP. L’enseignement professionnel y est plus poussé que lors d’un CAP. En effet cette formation se déroule sur 3 ans, ce qui laisse le temps d’approfondir toutes les missions d’un jardinier paysagiste. Les apprentis du Bac Pro sont aussi sensibilisés à l’organisation et au suivi des chantiers.

  • BTSA Aménagements Paysagers :

Le BTSA (Brevet de technicien supérieur agricole) s’obtient après 2 années de formation. L’admission se fait généralement après l’obtention d’un Bac Pro Aménagement Paysagers, mais d’autres conditions d’admission sont possibles. Ce diplôme est axé en priorité sur la création et l’aménagement d’espaces verts. L’apprenti suivant cette formation sera capable : d’aménager et de créer des extérieurs, de réaliser des plans paysagers, d’établir des devis, de suivre la rentabilité d’un chantier… Ces apprentis sont destinés à être entre autres : chefs de chantier, paysagistes, conducteurs de travaux d’espaces verts. Ce profil d’apprenti conviendra si la création représente la majorité de votre activité.

 

L’apprentissage : formez les futurs jardiniers paysagistes !

Apprenti veut dire « personne qui s’instruit auprès d’un maître », le maître d’apprentissage se doit donc d’être à l’écoute et de prendre du temps pour transmettre avec pédagogie son savoir-faire ! Vous avez envie de transmettre votre savoir-faire aux générations futures ? Vous êtes prêt à former un apprenti sur la réalisation de prestations de qualité, à le sensibiliser sur les règles de sécurité des espaces verts ? Lancez-vous dans l’apprentissage 🌱 !

Pour conclure, l’embauche d’un apprenti peut être bénéfique pour votre entreprise mais cela implique un investissement humain de votre part.  Pour ce qui est de la faisabilité de l’embauche d’un apprenti, votre comptable sera le bon interlocuteur pour faire des calculs précis.
Adhérent Coopérateur ? Vous recherchez un apprenti ouvrier paysagiste 🧐 ?  Nous vous proposons de diffuser gratuitement votre offre d’apprentissage sur nos réseaux sociaux ! N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse : communication@jardiniers-professionnels.fr 🌱.

 

Laisser un commentaire