05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Culture de l'Oseille - Oseille Sauvage

La culture de l’oseille

Oseille : une plante aromatique

L’oseille est une plante aromatique dont-on ne consomme que les feuilles. Grâce aux conseils avisés de nos experts jardiniers, découvrez la simplicité de sa culture et apprenez comment en limiter sa prolifération. En effet,  l’oseille se multiplie seule et prolifère rapidement devenant envahissante si un minimum d’entretien ne lui est pas apporté.

La culture de l’oseille se fait dans un sol frai et riche en azote, il conviendra d’éviter les sols calcaires ou pas assez meubles. Son exposition au soleil a peu d’importance. L’oseille à une préférence pour les zones partiellement ombragées, l’important est de ne pas la soumettre directement au soleil afin d’éviter que les feuilles ne brûlent. En suivant les recommandations de nos jardiniers, la plante repoussera chaque année au même endroit de façon maîtrisée.

Sa consommation est tout de même à modérer du fait de sa concentration en acide oxalique. Dans le cadre de certains régimes alimentaires, elle est parfois proscrite selon quelques pathologies. Les feuilles se consomment crues ou cuites avec de la soupe, sauce ou encore pour donner une touche personnelle à certains plats.

Comment cultiver l’oseille ?

Oseille : les semis

Les semis se font à la fin de l’hiver sous abri et en place au printemps.

  1. Semez en poquet tous les 25 centimètres.
  2. Recouvrez-les légèrement de terre.
  3. Les lignes doivent être espacées de 30 à 40 centimètres.
  4. Une humidité permanente doit être maintenue.
  5. Au moment de la levée, éclaircissez en ne gardant que les meilleurs plants qui présentent déjà 4 ou 5 feuilles.
  6. Arrosez régulièrement et surtout, en cas de sécheresse ou de fortes chaleurs.

Comment entretenir son oseille

La règle d’or dans la culture de l’oseille est d’éviter que la plante ne monte en graine afin d’éviter une prolifération excessive. Pour cela :

  1. Supprimez les tiges dès l’apparition des fleurs  pour favoriser  le développement des feuilles.
  2. Binez et sarclez ensuite, empêchant ainsi l’a survenue de mauvaises herbes.
  3. En hiver, enrichissez la terre de compost ou de fumier pour préparer l’année suivante.

Etant donné la suppression des fleurs, la multiplication est simple et rapide en utilisant la méthode de la division. Cette opération peut se faire au printemps ou en automne. Voici la marche à suivre : sélectionnez les plants qui présente les plus grosses touffes et déterrez les pieds en prenant toute la motte avec. Une même souche peut-être divisée plusieurs fois. Du moment qu’il reste au moins une feuilles à replanter. La division est conseillée pour les plants qui ont déjà 3 ou 4. La plante s’épuisant, cette méthode lui permet de mieux se régénérer.

Quand récolter l’oseille ?

La récolte peut s’effectuer de juin à février. Les dernières récoltes sont donc à faire en ce moment. Cueillez les feuilles les plus développer en évitant de toucher à celle qui mesurent moins de 10 centimètres. Récoltez au fur et à mesure des besoins et conservez vos pousses dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il est également possible de les faire sécher et de les conserver dans des bocaux bien hermétiques. Il est préférable d’attendre au moins 3 mois après le semis lors de la première année.

Maladies et Parasites

Comme toutes les plantes pourvues de feuilles amples, la présence de limaces, d’escargots et de pucerons sont à surveiller et peuvent être prévenues de manière habituelle comme pour les autres plantes du jardin telles que la salade, les choux

La mineuse de l’oseille est une larve de chenille et de papillon qui provoque des tâches brunes sur le feuillage, creusent et font périr la plante. Pour enrayer la propagation, un ramassage à la main sera utile.

La chrysomèle de l’oseille est un insecte dont les larves sont particulièrement nuisibles. Si votre plant d’oseille se couche au sol, il est certainement attaqué par la chrysomèle. Pour en venir à bout l’utilisation du savoir noir ou de pyrèthre sera nécessaire.

Si vous ne savez pas quelle méthode choisir pour éviter les nuisibles, sachez que les jardiniers professionnels peuvent vous conseiller pour traiter votre jardin de manière naturelle en vous faisant bénéficier de crédit d’impôt.

Les différentes variétés d’oseilles

oseille sauvage

oseille commune

  • Large de Belleville : Variété d’oseille particulièrement répandue avec de grandes feuilles vert clair. Celle-ci est la plus communément cultivée dans nos jardins.
  • La Blonde de Lyon : celle-ci présente l’avantage d’être lente à monter en graine
  • La Sanguine : reconnaissable par sa couleur d’un rouge vif.
  • L’oseille épinard qui se révèle être la variété la moins acide. Sa forme est proche de celle de la feuille d’épinard.
  • Le rumex acetolla est une espèce que l’on retrouve un peu partout en France et qui se plaît bien dans les lieux secs et sablonneux.
  • L’oseille red stripe : reconnaissable à son feuillage vert et ses nervures rouges. Son goût est doux par rapport à l’oseille traditionnelle. Elle est plus utilisée comme condiment pour parfumer les plats.
  • L’oseille vierge : espèce sauvage et rustique qui ne monte quasiment jamais en graine. Sa saveur est l’une des moins acides des variétés d’oseille.
La culture de l’oseille, 0 / 5 (0 votes)

Laisser un commentaire