05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Le Pourpier Doré - Pourpier Fleur

Tout savoir sur la culture du pourpier doré à larges feuilles

Origines du pourpier doré à grandes feuilles

Plante de petite taille, le pourpier doré à larges feuilles fait partie de ces légumes que même les plus grands adeptes du jardinage ont oubliés. Pourtant, croquantes et charnues, ses feuilles sont idéales pour une petite salade pleine de vitamines. Avec les conseils et astuces de nos experts jardiniers redécouvrez cette plante afin de réussir sa culture.

De son nom scientifique Portulaca oleracea, le pourpier doré à larges feuilles est présent dans les potagers depuis très longtemps puisque les Égyptiens la cultivaient déjà il y plus de 4 millénaires sur les bords du Nil. Herbacée annuelle, cette plante trouve ses origines en Inde et ne seraient arrivée que tardivement en Europe. Ses propriétés médicinales faisaient sa renommée. Cependant, à partir du XVIIIe siècle, elle a progressivement disparu des potagers. Oublié pendant de longues années, le pourpier doré à larges feuilles recommence aujourd’hui à reconquérir les assiettes et les jardins sous l’impulsion de la vague de la redécouverte des anciens légumes. Il est ainsi très souvent incorporé dans les mescluns par les maraîchers.

De vertus nutritionnelles innombrables

Les nombreuses propriétés nutritionnelles constatées aujourd’hui font échos aux propriétés médicinales jadis conférées au pourpier doré à larges feuilles. Contrairement aux variétés sauvages de pourpiers qui ont des tiges rampantes rougeâtres, le pourpier doré à larges feuilles se dresse (pour une hauteur d’environ 20 cm) et a des tiges plutôt verdâtres. Croquantes et charnues, les feuilles portées par les tiges ont une saveur légèrement acidulée, très appréciée pour une salade.

Avec une forte teneur en antioxydants, le pourpier ralentit le vieillissement cellulaire. Le pourpier est également riche en Omega 3 et en vitamines, notamment B9 et C. Cette richesse en vitamine C en fait un excellent allier contre le rhume en début d’hiver. Il est également riche en minéraux, principalement le potassium indispensable au bon fonctionnement des muscles. Il n’y a pas que les feuilles qui peuvent se manger dans le pourpier, ses fleurs de petite taille et de couleur jaune sont également comestibles.

Comment cultiver le pourpier doré ?

Le semis du pourpier doré

Comme le pourpier doré à larges feuilles ne supporte pas les gelées tardives, son développement nécessite de la chaleur. En plus d’un sol léger et bien drainé, il requiert ainsi un terrain bien exposé au soleil. Le semis peut s’effectuer de janvier à mars. Le sol sera alors réchauffé ou bien mis sous abri. Un semis entre mai et août se fera directement dans le sol. En étalant sur plusieurs saisons votre semis, vous pourrez récolter en permanence des feuilles tendres.

Pour préparer le terrain, il faudra nettoyer le sol et l’ameublir. Les graines seront semées à la volée. Vous pouvez également choisir de les semer en rangs parallèles espacés de 20 cm.

Le semis se fera en temps calme étant donnée la petite taille des graines, facilement dispersées par un coup de vent. N’enterrez pas les graines, mais recouvrez-les d’une fine couche de terre. Afin d’accélérer la levée, il faudra arroser avec la pomme de l’arrosoir de manière régulière. Pratiquez ensuite un éclaircissage pour établir une distance de 20 cm entre chaque pied. Si vous ne disposez pas d’un jardin, le pourpier doré à larges feuilles peut sans problèmes se cultiver dans un pot sur un balcon.

Pour réussir une culture, il vous suffira de mettre le pot au soleil et de récolter les graines peu avant l’hiver afin de les semer pour la campagne ultérieure. Conseils de Pro !

L’entretien et la récolte

Si l’arrosage n’est pas obligatoire, plus vos plantes seront arrosées, plus les feuilles seront tendres. Il faudra également penser à désherber régulièrement le terrain. L’opération devra être manuelle à cause de l’extrême fragilité des tiges. Afin de favoriser la ramification des tiges et donc augmenter la production de feuilles, vous pourrez les pincer quand elles atteindront 10 cm de hauteur. Si le climat de votre région est assez doux, le pourpier doré à larges feuilles se ressème de manière spontanée. La récolte se fait 2 à 3 mois après le semis jusqu’à l’arrivée des premières gelées. Vous récolterez au couteau ou à la main au fur et à mesure de vos besoins. Éviter de prendre les pousses arrivées à maturité, elles présentent des tiges filandreuses et des graines assez dures.

Pour vous aider à réussir la culture du pourpier doré, n’hésitez pas à faire appel aux jardiniers de la coopérative.

Laisser un commentaire