05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
arche verte construire arche verte

Construire une arche verte dans le jardin

Une arche verte en métal dans le jardin

Outre le jardinage massif des fleuris, il est également possible de magnifier votre jardin en offrant plus de portée aux plantes grimpantes. Au-dessus d’une allée ou contre un mur, une arche peut être facilement réalisée à moindres prix. Du tuteur planté dans le sol au treillis fixé sur un mur, il existe différentes sortes de supports extérieurs en métal ou en bois pour les plantes grimpantes. Suivez les conseils des jardiniers expérimentés pour construire une arche verte en métal dans le jardin.

Le choix d’un matériau pour une arche verte

Pour construire une arche verte en métal, la structure doit être résistante aux intempéries sans être trop visible pour mettre en valeur vote jardin. Il convient alors de choisir des fers à béton ronds nervurés de 6 mm pour constituer l’ossature de l’arche. Vous les trouvez facilement dans les quincailleries à prix abordables. Comptez environ 2 euros pour un fer à béton de 6 m et de 6 mm de diamètre. Ce ferraillage, destiné souvent aux ouvrages en béton armé, s’avère un matériau parfait pour la construction de votre arche : il est rigide, souple et peut être travaillé facilement. Si vous n’aviez pas les compétences de manipuler le fer, vous pourrez solliciter le service d’un ferronnier pour qu’il leur donne la forme de l’arche verte de votre choix à l’aide d’une cintreuse.

L’assemblage de l’arche vert

La première étape de la construction consiste à dessiner la forme et le design de l’arche verte, puis à vérifier les dimensions exactes pour la découpe des éléments. L’arche verte en métal doit être scellée dans le sol à une profondeur de fouille d’environ 60 cm. Vous devez donc prévoir la longueur nécessaire à l’ancrage de l’arche verte. D’une hauteur de 2,40 m environ, l’arrondi de la roseraie commence alors à 1,70 m du sol afin d’offrir un passage haut et confortable pour les convives. Les deux fers à bétons cintrés de l’arche verte sont liés par des bouts de traverses en fer. Chacun des bouts est espacé de 60 cm pour une rigidité optimale de l’ensemble. Les fers à bétons se découpent facilement à la meuleuse d’angle équipée d’un disque pour le découpage du fer. Puis les éléments de votre arche sont assemblés à l’aide d’un poste à souder.

Se protéger lors de la construction d’une arche verte

L’utilisation du poste à souder et de la meuleuse nécessite de travailler prudemment avec un équipement de sécurité bien adapté. Vous devez donc avoir des gants, des lunettes et un pantalon épais pour votre sécurité. Pour la rigidité de l’ensemble, il est aussi impératif de creuser des fondations. Ensuite, noyez les pieds de l’arche verte dans les fondations avec du mortier. Le niveau du béton doit être également plus bas que celui du sol afin de pouvoir le recouvrir de terre. Attendez que le mortier soit séché avant de le recouvrir de terre. Avant l’installation de l’arche, taillez le rosier pour qu’il puisse repousser exactement comme vous le souhaitez. Ensuite, guidez le rosier avec des attaches en fonction de sa progression afin qu’il recouvre la totalité de l’arche.

En somme, pour la construction de l’arche verte, vous aurez le choix entre le matériau en bois ou en fer. Ce dernier est le plus facile à maitriser. Toutefois, il est toujours utile de faire appel à un jardinier professionnel pour vous aider à construire votre arche en toute sécurité !

Laisser un commentaire