05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Débarrasser du ver Blanc au jardin - Savoir sur Vers Blancs

Comment se débarrasser du ver blanc au jardin ?

Le ver blanc au jardin

Le jardinage est non seulement la plantation et l’entretien de fleurs, d’arbres fruitiers ou de légumes, mais aussi une passion qui offre de l’esthétique qui décore le paysage. Lorsque des insectes comme les vers blancs s’en mêlent, par contre, il devient une source de stress permanent. Pour protéger ainsi votre jardin et votre pelouse de ce fléau ou si vous avez besoin d’aide pour les éradiquer, faites appel aux bons jardiniers.

Tout ce qu’il faut savoir sur les vers blancs

Le cycle de vie des vers blancs, connus sous le nom scientifique Scarabaeida, dure environ trois ans en sous-sol en tant que larve et trois semaines hors-sol en tant que hanneton. Ce coléoptère nocturne, appartenant à la famille des scarabées et dont les larves sont nuisibles, se nourrit des feuilles de plantes, de racines et d’arbres.

Avec sa tête brune et son corps blanc muni de trois paires de pattes, le hanneton adulte émerge du sol au printemps. Après le stade d’accouplement, une femelle pond jusqu’à 30 œufs en petits groupes sur les terres meubles et qui, quatre semaines après, éclosent. Les jeunes larves s’enfoncent ensuite dans le sol pour passer les trois stades larvaires : le développement, la pupaison et la sortie de terre.

Trois principales espèces de hannetons existent : le hanneton commun ou Melolonthamelolontha, le scarabée japonais et le hanneton européen qui sont les plus ravageurs et dont les larves mesurent jusqu’à 4 cm de long. Il ne faut cependant pas confondre le ver blanc et la cétoine, une larve utile responsable de la décomposition des composts.

Comment se débarrasser des vers blancs ?

Deux sortes de méthodes permettent d’éradiquer ces larves, l’une chimique et l’autre biologique. Mais avant d’appliquer chacun de ces traitements, il est conseillé d’analyser un échantillon de terre pour savoir le genre et la quantité de vers qui y vit puis de remettre en ordre le jardin. Les différentes sortes de larves influencent en effet le type de traitement ainsi que le moment opportun pour son application.

Les insecticides à base de néonicotinoïdes sont les plus utilisées si d’autres produits comme l’Acelepryn ou le Merit permettent également de contrôler les vers blancs. Les professionnels sont les mieux placés pour manipuler ces produits pour différentes raisons comme la difficulté dans leur épandage, l’optimisation de leur efficacité et surtout la toxicité des ingrédients qui les composent.

Les méthodes biologiques, quant à elles consistent à travailler la terre périodiquement au printemps, quand les larves s’approchent de la surface, afin de les déloger ; à effectuer un apport de terre qui n’est pas infestée par les larves ; ou encore à utiliser du fumier bien décomposé. Les ennemies des vers blancs sont les mouffettes, les ratons laveurs, les étourneaux sansonnets ainsi que les nématodes, des petits vers qui s’attaquent à eux. Vous pouvez également planter des géraniums ou des pieds d’alouette dans les alentours afin de les éloigner.

Pourquoi les vers blancs sont-ils des menaces pour votre jardin ?

Lorsque les vers blancs sont abondants, les plantes souffrent et d’autres finissent mêmes par mourir. Ces derniers sont, en effet, néfastes notamment pour les racines des végétaux du jardin et celles des herbes de la pelouse. Se nourrissant principalement de plantes à tubercules, de légumes ou de bulbes, les larves du hanneton n’épargnent pas non plus les gazons.
Ils procèdent de façon à sectionner les racines faisant ainsi flétrir la plante et jaunir les feuilles. Les gazons quant à eux jaunissent aussi et donnent l’impression de souffrir de sécheresse.

Cet article vous a intéressé ? Sachez que le traitement bio des végétaux est une prestation ouvrant droit à avantage fiscal en faisant appel à un entreprise agréée service à la personne ! Profitez en dès aujourd’hui..

Laisser un commentaire