05 59 70 57 35Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne

Comment lutter contre l’hépiale, le ver à salade

Vous constatez que vos salades s’écroulent les unes après les autres depuis des années sans savoir pourquoi ? Cette mauvaise performance est généralement due à l’hépiale. Ce n’est ni un manque d’eau ni une mauvaise semence, mais c’est à cause de ces grignoteuses de racine. Trouvez dans cet article les conseils des jardiniers paysagistes pour lutter contre ce fléau.

Comment reconnaître une attaque d’hépiale ?

ver hepiale salade

Crédit photo : L’Est Éclair

Avant d’appliquer les conseils de lutte contre l’hépiale, il est important d’être sûr qu’il s’agit bien d’une attaque de ces bestioles. Si vos plantes ce sont fait attaquer par l’hépiale, les premiers dégâts apparaîtront quelque temps après la plantation des laitues. Si la perte devient importante malgré les arrosages réguliers et un bon entretien des plantes, il pourrait s’agit d’une attaque d’hépiale. Pour d’autres plantes, vous pouvez formuler d’autre hypothèse, mais avec la salade, pensez immédiatement à un traitement contre l’hépiale.

Comment se déroule l’attaque ?

Il vous suffit de soulever la salade flétrie avec une partie du sol. Là, vous verrez la petite chenille qui se tortille dans le sable. Qui parle de chenille fait également référence au papillon. Il faut donc agir très vite, car il s’agit d’un animal très agile. Il faudra donc vite la repérer avant qu’elle ne s’enfouisse sous une autre salade.
La bestiole à la base des mauvaises performances de votre activité de jardinage est une petite chenille blanche ayant une tête noir rouge. Elle circule sous la terre et ronge la racine de la laitue. Encore appelée louvette, l’hépiale est un animal minuscule d’environ 30 à 40 mm. Elle a un corps sinueux et long avec des poils clairs qui sont à peine visibles.
L’hépiale se nourri des racines de salade et reste dans cette zone jusqu’en automne passant d’un potager à un autre jusqu’en hiver. Elle passe toute la saison froide sous la terre jusqu’au printemps.
Au printemps, la chenille se nymphose durant un mois et s’envole ensuite en papillon. Quant à la femelle de l’animal, elle pond une nouvelle génération de chenille.

Comment lutter contre la chenille de la salade ?

Mauvaise nouvelle ! Il n’existe pas de produit naturel ou chimique pour éliminer le parasite, en dehors du ramassage, parfois être fastidieux, qui s’invite comme une méthode très efficace. SI vous constatez qu’une salade de votre jardin commence par faner, cela signifie qu’une chenille se cache à l’intérieur. Utilisez donc un transplantoir pour soulever la salade et sa motte de terre afin de les déposer dans une caisse.
Généralement, vous devez retrouver la chenille. Si vous ne trouvez rien, elle pourrait être plus en profondeur dans le sol. Fouillez donc un peu l’espace pour la retrouver. S’il n’y a rien, il se pourrait qu’elle soit déjà dans une autre salade, sûrement celle la plus proche.

Éviter à tout prix les insecticides

L’utilisation des insecticides est déconseillée si vous souhaitez lutter contre l’hépiale. L’insecticide contribue au développement de l’hépiale, car son application sur le sol permet de tuer les prédateurs de cette bestiole. La meilleure méthode pour lutter contre ces chenilles est donc de les retirer régulièrement du sol.

Les jardiniers de la coopérative vous aident à entretenir vos potagers avant l’arrivée de l’automne. L’entretien des plantes potagères fait parti des travaux soumis au crédit d’impôt ! Profitez-en !

Laisser un commentaire