05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
mesclun

Comment cultiver le Mesclun ?

La culture du Mesclun

Avec l’aide de nos experts jardiniers, variez les plaisirs avec la culture du mesclun. D’origine niçoise, le terme mesclun vient du provençal « mesclar » qui signifie mélanger. En effet, le mesclun est un mélange de jeunes pousses de différentes plantes potagères. Pour avoir droit au nom mesclun, la composition doit être d’au moins cinq variétés de salades différentes.

Le mesclun sort du commun par ses variétés de mélanges possibles, son pêle-mêle de couleurs et de textures. On peut y retrouver de la laitue sous toutes ses formes, de la chicorée, de la feuille de chêne, de la scarole, de la mâche, des épinards, de la roquette, du cerfeuil, du plantain, du pissenlit, du cresson, du pourpier ou encore de l’oseille. Les possibilités sont tellement étendues qu’il est difficile d’établir une liste exhaustive. On peut également accentuer le côté coloré en y ajoutant des fleurs comme par exemple la fleur de ciboulette, de soucis, de bourrache ou de mauve.

Exemple de mesclun

Des recettes à agrémenter, selon les envies, d’herbes aromatiques ou de légumes en fines lamelles (carotte, betterave…). Vous pouvez aussi jouer sur les textures avec le cœur de laitue, la chicorée sauvage de Vérone ou tous autres chicons rouges et verts, ainsi que la laitue romaine pour apporter un peu de croquant à votre préparation.

Comment planter le Mesclun ?

Préparez le terrain en choisissant un emplacement ensoleillé et désherbez soigneusement, ôtez aussi les cailloux qui pourraient s’y trouver. Aplanissez la surface et creusez un sillon si vous optez pour le semis en ligne. Ne creusez pas trop profondément car les graines ne doivent être recouvertes que de deux centimètres de terre.

Les semis peuvent se faire en pépinière de mars à mai et en pleine terre de juin à août. La culture en pot ou jardinière est également possible sur un balcon si l’on ne dispose pas de jardin. Prévoyez seulement de recouvrir les bacs ou pots de film plastique et d’un filet d’hiver dans le cas où les nuits seraient fraîches.

Privilégiez un sol meuble et frais. Pour semer, deux solutions s’offrent à vous : réunir les graines des différentes espèces ou alors séparer chacune d’entre elles ce qui facilite un peu la récolte. Il est possible de semer à la volée ou en ligne. Ensuite recouvrez de terre et tassez légèrement avec le dos d’un râteau.

Renouvelez le semis toutes les trois semaines afin d’avoir des récoltes échelonnées. Si besoin, éclaircissez les plants tout les 20 à 30 centimètres. Il faut compter en moyenne 8 à 10 jours de levée.

Pour l’entretien, arrosez pour conserver la terre humide mais pas détrempée, certaines plantes, comme l’épinard par exemple, ne supportant ni la sécheresse ni l’excès d’eau. Un bon binage sera apprécié de temps en temps. Il peut être conseillé de fertiliser avant le prochain semis avec du compost ou du fumier. Surveillez la venue de limaces ou d’escargots qui pourraient bien se régaler avant vous.

La récolte

Récoltez au fur et à mesure des besoins à partir d’avril jusqu’en octobre, à l’aide d’une paire de ciseaux. Coupez bien à ras du sol les jeunes pousses à part pour la laitue. Il est préférable de la laisser grandir un peu afin d’en récupérer le cœur bien croquant et développé.

Plantes Compagnes

Cultiver de la menthe, de la sarriette ou du romarin peut s’avérer très utile. En effet, leur odeur repousse l’altise, un coléoptère friand des plantes potagères qui composent votre mesclun et pourra agrémenter votre salade par la suite. Déposer des branches de sureau entre les rangs est également une méthode efficace contre cet insecte. Le mesclun aime aussi la compagnie du concombre, ils se renforcent mutuellement. Il s’intercale aussi parfaitement avec des plantes de croissance plus lente comme la carotte, la fraise, le céleri, l’oignon, le maïs, l’asperge ou la betterave.

Derniers conseils de jardinage

  • Ne mélangez pas plus de 5 ou 6 variétés différentes.
  • Ne semez pas trop dense.
  • Eclaircissez et désherbez à la main.
  • Selon la saison, la composition des pousses à récolter à partir d’un même mélange peut varier.

Pour plus de conseils, vous pouvez retrouver nos jardiniers professionnels dans votre département et bénéficier d’un crédit d’impôt pour entretenir vos jardins et potagers.

Laisser un commentaire