05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
hibiscus

Hibiscus : Comment cultiver et l’entretenir ?

Hibiscus : petit focus sur cette plante

La Rose de Chine ou l’hibiscus reste une grande plante tropicale apportant de la couleur dans vos jardins. De toute évidence, les recommandations des jardiniers paysagistes permettant à tout un chacun de planter ce type de plantes dans son jardin. Ce dernier offre également une magnifique floraison en temps voulu, mais avant cela, les jardiniers devront respecter autant que possible les conseils des professionnels en la matière.

Il s’agit d’une plante tropicale qui est facile à cultiver et qui supporte bien sa culture en intérieur. Effectivement, ce dernier ne supporte en aucun cas le gel, mais peut tout de même fleurir tout au long de l’année dans le cas où il est bien entretenu. Durant l’hiver, il prendra place au chaud à l’intérieur de la maison, mais prendra l’air à l’arrivée de l’été. Quand il est installé à l’intérieur de la maison, il est important de lui arroser sans oublier tous les apports en engrais, afin qu’il puisse proposer une décoration d’intérieur originale. Avec son feuillage persistant vert foncé, il est orné de fleurs éphémères en corolles de toutes les couleurs. Avec l’aide et l’appui des experts en matière de jardinage, afin de confirmer également la culture de l’hibiscus avec un grand succès, que ce soit sur la terrasse ou sur le jardin.

Quand et où planter l’hibiscus ?

D’une manière ou d’une autre, nécessaire est de savoir que les jardiniers peuvent planter l’hibiscus de jardin que ce soit au printemps ou en automne. Dans le cas où vous plantez plusieurs fleurs côte à côte, il est important de respecter autant que possible une distance de plantation. Plus précisément, cette distance est estimée à 1,50 m entre chaque pied d’hibiscus. Il faut également savoir qu’il y a un hibiscus pour chaque raison dans l’Hexagone.

hibiscus

En cas de climat chaud, on peut alors planter l’hibiscus rosa-chinensis, la plante tropicale sur le pourtour méditerranéen. Mais pour les zones plus fraîches, dont le Nord de la France, il est plus judicieux d’opter pour l’hibiscus Althéa qui peut endurer jusqu’à -15 ° C. En ce qui concerne le sol pour la plantation, cette plante se plat dans toute bonne terre de jardin du temps qu’elle soit fertile, bien drainée, et surtout fraîche. Pour optimiser son développement, pensez à privilégier l’exposition bien ensoleillée.

Comment les planter ?

Similaire aux arbustes, vous allez devoir préparer un trou de plantation à l’avance afin d’enrichir autant que possible la terre d’un bon apport de compost. Ce dernier sera ensuite recouvert de terre afin qu’il ne soit pas en contact direct avec les racines. En principe, le trou sera 2 fois plus grand que la motte de l’hibiscus.

Par la suite, vous allez sortir l’hibiscus de son contenant pour le placer dans le trou. Bien évidemment, vous allez combler le trou de terre pour former une cuvette d’arrosage sans oublier de tasser autour du pied. Enfin, vous allez l’arroser généreusement, car il faut combler ses besoins en eau et en engrais pour qu’il puisse s’épanouir. Vous avez le choix entre quelques variétés d’hibiscus. Effectivement, il existe plus de 200 espèces, mais les plus courants sont l’Hibiscus syriacus, l’Hibiscus syriacus « Duc de Brabant » et l’Hibiscus syriacus « Oiseau bleu ».

Avec son aspect plutôt compact et sa bonne adaptation aux tailles sévères, l’hibiscus s’avère être adapté à une culture en pot. A titre de rappel, sachez qu’il sera planté dans un bac de plus de 30 cm à 35 cm de profondeur. Quand vous les cultivez en forme libre, l’hibiscus forme de beaux arbustes, avec notamment des buissons particulièrement ramifiés avec des tiges dressées. Mais il peut également être utilisé en guise de haie mixte, surtout quand il est associé à des Weigelia.

Laisser un commentaire