05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Carences en Potassium - Carences en phosphore

Les carences en azote, phosphore, potassium : tout ce qu’il faut savoir !

Les carences en azote, phosphore, potassium

Les plantes font parfois grise mine. L’absence de certains éléments dans leur alimentation en est souvent la cause. Ce n’est pas si simple mais les jardiniers expérimentés vous aident à y voir plus clair dans ce dossier.

Dans le domaine du jardinage, les carences sont souvent causées par un déséquilibre alimentaire. La pratique de la monoculture ou un sol laissé à nu peuvent être la cause de ce déséquilibre. Aussi, les conditions climatiques, un élément manquant ou un nutriment en excès peuvent causer des dommages aux plantes. Le végétal pousse alors moins rapidement, perd de sa vigueur : présence de taches ou de décoloration sur le feuillage, production affaibli et sensibilité accrue aux maladies.

Carences en azote (N)

L’azote (N) est un des principaux constituants de la matière vivante puisqu’il entre dans la composition des acides aminés. C’est l’élément de la verdure et de la croissance.

Les plantes touchées par les carences en azote

Plus particulièrement, les plantes « vertes » (gazon, légumes verts, arbres, plantes d’intérieur…) et les arbres fruitiers.

Les symptômes

En manque d’azote, le feuillage est peu coloré et finit par jaunir uniformément. Les plantes sont peu robustes et ne poussent pas rapidement. La production des arbres fruitiers se fait rare et/ou de petite dimension. La sensibilité des arbres cause une chute prématurée des fleurs ou des fruits.

Le traitement

L’apport de compost et paillis garanti un excellent entretien car la transformation des matières organiques crée de l’azote. Soignez également les carences avec du sang séché (fleurs, rosiers), du purin d’orties à pulvériser sur les feuilles ou encore de la corne broyée.

Carences des plantes

Illustration : https://more.groww.fr/reconnaitre-carences-plantes/

Carences en phosphore (P)

Le phosphore est présent dans les roches du sous-sol, cependant leur décomposition est lente. Les carences en phosphore sont plus répandues en milieu acide, calcaire et de surcroît en terre très humide.

Les plantes touchées par les carences en phosphore

Toutes les plantes sont sensibles à cette carence assez rare.

Les symptômes

Les signes d’une carence en phosphore apparaissent sur les feuilles qui se colorent de vert foncé, violet ou pourpre. La tige peut également devenir rougeâtre. Les plantes sont petites et ont un aspect rigide. La croissance de la plante est ralentie, les boutons de fleurs déformés. De plus, la fructification et la floraison reste difficile.

Le traitement

Semez des phosphates naturels, de la farine de poisson ainsi que de la poudre d’os. Ces remèdes débouchent sur une action rapide. Pour l’entretien, l’essentiel est de sauvegarder un bon équilibre en réalisant des apports de compost, de fumier et faire un usage régulier de paillis. Adopter ces traitements, c’est s’assurer d’encourager des associations symbiotiques de champignons microscopiques avec les racines. En clair, ces associations vont jouer un rôle important dans l’absorption du phosphore.

Carences en potassium (K)

La carence en potassium correspond à un désordre physiologique des plantes. Dans une situation de sécheresse, le potassium (K) réduit le stress hydrique en régulant la transpiration de la plante. En outre, il rend la plante plus résistante au gel. Le potassium régule également l’assimilation de la chlorophylle.

Les plantes touchées par les carences en potassium

Les petits fruits comme les groseilliers, de même que les arbres fruitiers (poirier, vigne) et les légumes (pomme de terre, tomate).

Les symptômes

Les feuilles de la plante ont tendance à se décolorer, deviennent plus foncées jusqu’à devenir brunes puis s’enroulent en périphérie. Le bord des nervures peuvent devenir rouge violacé. Les arbustes deviennent plus sensibles au froid, à la sécheresse et aux maladies.

Le traitement

Fertilisez avec une solution de sulfate de potassium, les cendres de bois et les roches broyées sont également efficace. Un paillage régulier et des approvisionnements de compost permettront de stimuler l’activité biologique.

Le traitement bio des végétaux est une prestation qui ouvre droit à 50% d’avantage fiscal, demande un devis à un pros qualifié près de chez toi !

Laisser un commentaire