05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche
Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Anthracnose - Traitement de l'anthracnose

Anthracnose : cause, symptôme et traitement de l’anthracnose

Anthracnose, Qu’est-ce que c’est ?

Avoir un jardin magnifique est le rêve de tout jardinier. Cependant, on constate que l’anthracnose; une maladie des plantes fait des ravages importants. Grâce aux conseils des bons jardiniers, découvrez comment la combattre et en venir à bout de ce fléau.

Tout d’abord, l’anthracnose définit l’ensemble des maladies cryptogamiques. Elle est provoqué par des champignons différents et touche la majorité des plantes cultivées notamment les arbres et les arbustes fruitiers (le manguier, le pommier, le cerisier…) ainsi que les plantes potagères (la laitue, la tomate, le fraisier…).

Le mot anthracnose a été découvert pour la première fois vers les années 1879. A cette époque, il faisait référence à la maladie de la vigne, connu aussi sous le nom de « charbon » ou « rouille noir ». La décortication de ce mot grec donne « anthrax » qui signifie maladie et « nosos » qui veut dire fléau.

En général, l’anthracnose s’attaque directement à la feuille, à la tige et surtout au fruit. Cette maladie constitue un véritable danger pour la plantation et le jardinage. En effet, les arbres et arbustes d’ornement comme le rosier et autres variétés de fleur ne sont pas épargnés. Si la maladie n’est pas soigner et maîtriser à temps, la récolte et la production des fruits va diminuer de façon considérable.

Quelles sont les causes et symptômes ?

L’anthracnose est très facilement remarquable et reconnaissable. Si une plante est infectée, la maladie laisse apparaître des taches brunes ou noires soit sur le long du nervure de la feuille soit sur son extrémité. Ces tâches s’aperçoivent également sur les fruits. Elles se caractérisent par une forme de dessèchement. Toutefois, elle n’a aucune impacte sur la vie de la plante ni sur sa longévité. Par contre, elle menace catégoriquement la récolte des fruits qui se fera rare ou inconsommable.

Au niveau du feuillage, il a une apparence desséché voire brûlé et risque de tomber à tout moment. Les feuilles flétries très rapidement et du coté des fruits, ces champignons microscopiques peuvent atteindre les graines. Dans la majorité des cas, les jeunes poussent ne résistent pas à l’attaque de ces parasites et dépérissent.

Les spores qui germent sur la plante sont à l’origine de ces infections.

Cependant, ces spores nécessitent certaines conditions pour se développer, comme l’humidité abondante et une température entre 15 à 17°C. Il s’estompe un peu pendant la période de sécheresse ou du froid, mais revient en force dès que le changement climatique lui sera favorable. La contamination se poursuit par l’intermédiaire du vent, par les spores toujours présentes sous l’écorce de la plante, par les petits animaux, le ruissellement, etc.

Comment combattre efficacement contre l’anthracnose ?

Bien choisir ses semis

Il est primordial de prendre des mesures radicales afin d’arrêter l’expansion de la maladie. La première initiative à prendre concerne le choix des graines ou de la semence et des plantes. Elles doivent être saines et moins sensibles aux attaques de l’anthracnose afin d’assurer une meilleur résistance de la plante.

Bannir les engrais azotés

Les engrais azotés sont à bannir car ils affaiblissent les jeunes pousses et les rendent vulnérables face aux menaces où ils sont confrontés.

Couper les parties infestées et bruler

Il est également indispensable de brûler les débris de végétaux malade pour ne pas contaminer davantage les nouvelles plantes. Couper les feuilles atteintes et les brûler immédiatement limite le risque de transmission de la maladie. Par la même occasion, il faut respecter la rotation des cultures.

Respecter les bonnes distances de plantation

Une autre précaution consiste à distancer les plantes et à bien les aérez pour ne pas favoriser les conditions d’évolution des bactéries. Évitez aussi d’arroser les feuilles car l’humidité permet aux germes de se développer très rapidement. Si le problème persiste, avoir recours aux fongicides est possible pour prévenir la maladie. Par contre, il ne faut pas abuser de son usage.

Traiter préventivement contre l’anthracnose naturellement

Pulvériser une solution de bouillie bordelaise aide aussi à combattre l’apparition de l’anthracnose et c’est une méthode biologique très bénéfique pour la plante. Pratiquer deux fois par semaine une pulvérisation de décoctions à base de prêle ou d’ail, de purin de consoude et d’ortie renforce la plante et empêche l’attaque de l’anthracnose.

Les jardiniers professionnels sont là pour vous aider à mettre en place une stratégie efficace pour traiter vos plantes conter l’anthracnose. Le traitement des plantes de manière biologique vous permet de bénéficier de crédit d’impôt !

Laisser un commentaire