Blog Jardinier Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Les avantages d'adhérer à une Coopérative de Services à la personne quand on est Jardinier Paysagiste

Adhérer à une coopérative SAP pour Paysagistes : les Avantages

Vous êtes jardinier professionnel et vous souhaitez devenir plus compétitif auprès de votre clientèle, tout en restant un entrepreneur indépendant. La loi Borloo initiée en 2005 a permis d’encadrer le secteur des services à la personne.

En adhérant à une coopérative agréée par l’État, vous pouvez faire bénéficier à vos clients particuliers de 50% de réduction ou crédit d’impôt sur les prestations SAP (Services à la Personne) de jardinage, d’entretien de jardin.

Pas de deuxième structure à créer

Bénéficiez de l’agrément de la coopérative

Sans une adhésion à la coopérative, vous seriez dans l’obligation de créer une structure juridique dédiée aux services à la personne, afin de faire bénéficier vos clients particuliers du crédit d’impôt. Avec l’adhésion à la coopérative, vous pouvez maintenir votre statut micro-entreprise, SAS ou SARL etc…, vous gardez la même comptabilité, la même assurance, et vous n’avez pas de double investissement de matériel ou de personnel à faire.

Adhérer à une coopérative de jardiniers vous permet d’intégrer une structure professionnelle et déclarée, de services à la personne dédiés exclusivement aux petits travaux du jardinage, un secteur en pleine expansion.

Les chiffres clés

En effet, selon une étude de Statista, en 2017, sur 1000 personnes interrogées, 80% possédaient un jardin ou un espace extérieur. « En France on adore jardiner. 9 Français sur 10 disposent d’un petit coin à cultiver et 7 sur 10 ont un jardin », expliquait aussi la journaliste Valérie Heurtel au 13h de France 2, en 2018.

En 2017 , les coopératives d’artisans de services à la personne représentaient 24 des 420 coopératives artisanales présentes en France, pour un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros (contre 17 coopératives et 9 millions d’euros en 2010).

Des petits travaux de jardinage

D’après la définition donnée pour l’activité d’entretien courant de jardin par l’article D.7231-1 du Code du Travail, et la circulaire du 11 avril 2019, voici la liste non exhaustive des « Petits travaux de jardinage, y compris les travaux de débroussaillage ». Ils doivent être exercés uniquement au domicile de particuliers, dans le cadre du service à la personne :

Vous ne perdez pas de client, vous en gagnez

En adhérant à une coopérative en tant que jardinier professionnel, vous fidélisez aussi vos clients qui souhaitent bénéficier d’une réduction fiscale tout en gardant les avantages d’un vrai professionnel du paysage et à moindre coût !

Faire partie d’une coopérative de paysagistes agrée par l’état, c’est bénéficier de sa visibilité et c’est aussi rejoindre un réseau de jardiniers et paysagistes.

Cela facilite aussi le contact avec le client puisque souvent le particulier contacte la coopérative afin de trouver un paysagiste et la Coop’ le met en relation avec un de ses jardiniers adhérents. Ainsi vous pouvez recevoir des demandes d’intervention sur votre secteur géographique. Cela permet donc de développer votre portefeuille clientèle et votre CA.

 

Un secteur en pleine expansion

Le SAP est un secteur en très forte expansion au sein de l’économie française. Plus de 4,5 millions de jardins privatifs en France nécessitent un entretien régulier.

50% de crédit d’impôts pour les clients

La loi Borloo de 2005 a permis dans un premier temps d’encadrer les SAP et depuis le 1er janvier 2017, en tant que jardinier professionnel indépendant au sein d’une coopérative, vous permettez à vos clients de bénéficier concrètement de 50 % de déduction d’impôt ou crédit d’impôt, sur les sommes versées au titre du service à la personne jardinage, dans la limite du plafond de 5 000 euros par foyer et par an. Chaque année la coopérative de jardiniers professionnels fera parvenir une attestation fiscale à vos clients, dont le montant devra être renseigné dans leur déclaration de revenus.

 

Moyens de paiements et CESU

Afin de bénéficier des 50 % de réduction en question, le client peut régler par divers moyens de paiement ou par ticket CESU.

Il peut réaliser un virement où être prélevé, il recevra ainsi les coordonnées bancaires de la coopérative par le jardinier intervenant à son domicile.

 

Les tickets CESU préfinancés 

Le client peut aussi  régler en CESU (Chèque Emploi Service Universel) préfinancés. Ils peuvent lui être donnés par son employeur ou son CE, qui eux-mêmes se les procurent auprès d’un émetteur habilité. Comme les chèques déjeuners, leur valeur est indiquée.

Il est possible de recevoir jusqu’à 1830 euros de CESU par an et par foyer fiscal et si les entrepreneurs les utilisent, le client  bénéficie aussi du crédit d’impôt sur la part non financée.

 

Une image de jardinier professionnel

 

En adhérant à une coopérative, vous bénéficiez d’une image sérieuse de jardinier professionnel. En effet pour adhérer à la Coopérative il faut justifier d’un diplôme ou d’une expérience significative dans les espaces verts.

En tant qu’adhérent à la coopérative Jardiniers Professionnels, vous avez droit à différents services qui font la force de notre réseau :

  • Service juridique

  • Service informatique et web

  • Service de facturation

  • Intégration à un répertoire de professionnel sur le site

  • Mise en relation clients via les demandes de devis sur le site www.jardiniers-professionnels.fr.

  • Service communication et appui publicitaire ( flyers, affichettes, autocollants, site internet, blog…).

  • Accès à une mutuelle santé et à des prestations d’indemnités journalières

Laisser un commentaire