05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Tomates : du Semis à la Récolte - Jardiniers Professionnels

Tomates : du Semis à la Récolte

Quoi de plus agréable que de pouvoir déguster des tomates de son propre jardin ? Pour y parvenir, les jardiniers professionnels vous donnent toutes les clés pour réussir la culture de vos tomates afin de vous régaler cet été. En salade, en plat, à l’apéritif ou même lors d’un encas, crue ou cuite, la tomate s’invite partout avec sa saveur douce et sa capacité à s’accommoder avec toutes vos préparations culinaires.

Les semis

Les semis en clair se font en mars en pleine terre, dans un sol riche et bien drainé, qui a été fumé en automne ou en hiver. Enrichissez le sol en engrais et fertilisants qui ne soient pas trop riches en azote. L’exposition doit être au soleil, mais à l’abri du vent.

Il est possible de semer dès janvier en godet remplis de terreau et de sable et de les placer sous mini-serre ou à l’intérieur derrière une fenêtre. Rempotez en godet individuel quand les premières feuilles apparaissent, ne négligez pas l’apport en engrais spécial tomate.

La mise en place peut se faire à partir de mi-avril quand il ne gèle plus. Ne les sortez pas trop tôt, les plants de tomates supportent mal les températures inférieures à 5°C et risquent d’être perturbés dans leur croissance. Une autre solution est possible en achetant des plants qui font déjà une quinzaine de centimètres et dont la tige fait le diamètre d’un crayon pour avoir de meilleures chances de reprise. Respectez un espace d’au moins 50 centimètres entre les plants et laissez au moins 80 centimètres entre les lignes. Il est important que les pieds soient aérés et espacés pour éviter les contaminations entre les plants en cas de maladies.

L’entretien

Prévoyez des tuteurs d’à peu près 1 mètre 50, désinfectés, afin d’éviter que les plants ne tombent ou se brisent avec le vent. Arrosez régulièrement en prenant garde de ne pas mouiller les feuilles afin d’éviter les maladies et l’apparition de champignons. Le paillage est recommandé également pour les protéger. Supprimez les pousses latérales lorsqu’elles dépassent 5 centimètres pour que la sève se concentre dans les tomates. N’arrosez plus quand les tomates rougissent.

La récolte

Récoltez vos tomates 4 mois après la mise en place et ce, jusqu’aux premières gelées, c’est-à-dire d’environ  juillet à octobre. Préférez le matin pour cueillir les tomates. Si le froid commence à arriver, cueillez les fruits qui n’ont pas eu le temps de mûrir, emballez-les dans du papier et conservez dans une caisse.

Les différentes variétés de tomates

  • Saint Pierre : très productive, donnant de gros fruits lisses et longs.
  • Cœur de bœuf : grosse tomate à chair ferme à la saveur douce et intense
  • Brandywine : grosse tomate à chair ferme, très juteuse et à la saveur prononcée. Elle est résistante au mildiou.
  • Cornues des Andes : variété de tomate piment. Ce fruit allongé est parmi les plus savoureux.
  • F1 Apéro : tomate cerise, à cultiver sous abri, productive et résistante aux maladies.
  • Lemon Boy : variété tardive, cette tomate est ronde et de gros calibre, de couleur jaune et à la saveur douce.
  • Noire de Crimée : grosse tomate, très foncée et très charnue à la saveur douce.

 

Maladies et parasites

  • Mildiou de la tomate : champignon provoquant des tâches vertes foncées sur les feuilles, puis brunes. Coupez les parties atteintes.
  • Oïdium de la tomate : champignon qui couvre la plantes d’une espèce de poudre blanche. Coupez les parties atteintes et pulvériser sur les feuilles du souffre acheté en poudre à mouiller. Ne traitez pas en cas de forte chaleur.
  • Botrytis ou pourriture grise : elle est favorisée par l’humidité sur les feuilles, pulvérisez de la bouillie bordelaise.
  • Alternariose de la tomate : apparition de taches jaunes puis brun-noir. Ne récupérez pas les graines des plants atteints.
  • Anthracnose : Cela est provoqué par plusieurs champignons. Coupez et brûlez les parties touchées, ne pas laisser ce qui à été coupé au sol pour éviter toute contamination. Pulvérisez de la bouillie bordelaise.

Les parasites de cette plantes peuvent être les pucerons, les araignées rouges, les doryphores, les limaces et les escargots.

Conseils supplémentaires des pros

Effectuez la rotation des cultures pour limiter les contaminations et ne pas épuiser le sol de ses ressources. Pensez à palisser et mettre de la paille aux pieds dès le début de la plantation.
Évitez les arrosages trop abondants.
Nettoyez bien vos outils pour limiter la propagation des maladies.

 

Sur le même sujet
Suivez les phases de la lune pour jardiner
CALENDRIER LUNAIRE DE MAI 2017
Comment aménager son potager pour un résultat optimal.
Potager : Bien aménager son potager au printemps
calendrier lunaire d'avril 2017 jardiniers professionnels
Calendrier lunaire d’avril 2017 : Jardiner avec la lune
Les conseils des Jardiniers Professionnels pour initier ses enfants au jardinage
Initier ses enfants au jardinage !

3 Commentaires

    1. Roxane

      Bonjour Oberlinger,
      Merci pour l’intérêt que vous portez à nos articles 😉 ! C’est toujours un plaisir de recevoir de tels commentaires !
      A bientôt !

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -