05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
reconnaître un sol acide

Reconnaître et analyser un sol acide : simple et rapide!

Si bien connaitre son sol avant de le travailler et d’envisager les futurs aménagements de son jardin, nous parait essentiel et découlant du bon sens, la pratique quant à elle est souvent plus problématique. On sait que certaines espèces venant naturellement, notamment la flore adventice (les herbes sauvages dite spontanées) peut témoigner de la nature du sol : acidité, présence de calcaire actif, rétention d’eau, fertilité…  Mais comment faire quand on n’est pas un expert dans ce domaine ? Dans cet article, nos jardiniers professionnels vous enseigneront une méthode simple pour connaitre l’acidité de votre sol, un paramètre important.

Qu’est-ce que l’acidité du sol ?

Selon l’INRA, le niveau d’acidité d’un sol est caractérisé par 3 paramètres :

  • Le pH d’un sol mesure le caractère « acide » de celui-ci.
  • La capacité à neutraliser les acides d’un sol définit sa résistance vis à vis des acides. Elle provient essentiellement de la composition chimique des roches dont le sol est issu : la dissolution de roches riches en éléments nutritifs neutralise l’acidité et libère ces éléments nutritifs qui deviennent disponibles pour les plantes. A l’inverse, la dissolution de roches pauvres en éléments nutritifs ne neutralise que partiellement l’acidité et libère surtout de l’aluminium. Les sols sur roche pauvre ont une faible capacité à neutraliser les acides et sont naturellement acides et pauvres en éléments nutritifs.
  • Le taux de saturation (TS) d’un sol correspond à la proportion d’éléments nutritifs disponibles dans le sol. Parmi les éléments disponibles, on distingue : les cations nutritifs (les éléments nécessaires à la nutrition des organismes vivants comme le calcium, le magnésium ou le potassium et les cations acides (les éléments acides comme le proton ou l’aluminium).

Le taux de saturation et le pH d’un sol sont liés : plus le sol est acide (faible pH) et plus la proportion de cations nutritifs « échangeables » est faible.

(Définition de l’INRA)

Comment déterminer l’acidité du sol :

  1.  Effectuer un prélèvement de terre. Pour cela creuser un trou de 20 cm de profondeur, puis prélever un peu de la terre du fond du trou dans un récipient en verre propre. Répéter l’opération en plusieurs endroits et mélanger intimement les échantillons.
  2. Verser un peu de vinaigre blanc à 12% ou de l’acide chlorique à 30% sur la terre.
  3. L’effervescence démontre la présence de calcaire ; ainsi plus les bouillonnements sont importants, plus votre terre est calcaire. Inversement, s’il n’y a pas de réaction, c’est que votre terre est acide.

Cette méthode très simple et facile à utiliser vous permettra une évaluation approximative du pH.

Pour plus de précision, vous pouvez utiliser un indicateur universel de pH.  Pour cela, diluer un peu de votre terre prélevée en différents endroits de votre jardin, toujours à une profondeur de 20 cm et bien mélanger, avec un peu d’eau déminéralisée (important). Déposer quelques gouttes de ce mélange sur un papier pH. La couleur qu’il prendra vous indiquera avec précision l’acidité de votre sol.

Prenez garde, certains matériaux utilisés lors des prélèvements ou des différents tests peuvent fausser les résultats ainsi privilégiez le verre, la porcelaine et l’usage de gants en latex.

N’hésitez pas à demander conseils à nos jardiniers, ils seront ravis de vous aider et ainsi mieux aiguiller vos choix de végétaux.

(Liste des végétaux appréciant les sols acides sur : http://www.plantes.ca/groupes/sol-acide-neutre.html)

Cf : article sur l’arbousier qui aime les sols acides : http://www.jardiniers-professionnels.fr///a-la-decouverte-de-larbousier/

3 Commentaires

  1. rezgane

    Je cherche à planter des châtaigniers et selon les informations en ma possession il est essentiel que la terre soit acide. Vous m’avez permis de déterminer facilement comment reconnaître que la terre est acide, car ici en Kabylie dans les Babors, aucun laboratoire n’existe. Merci pour vos informations.

    1. olivier jardinier

      Bonjour Regzane,

      Je suis très ému de voir que je suis lu jusqu’en Kabylie 😉 N’hésitez pas à me poser des questions et à me donner des nouvelles de vos chataigniers !

      Bonne continuation 🙂

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -