05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
Maladies des haies de conifères | Jardiniers Professionnels

Les principales maladies des haies de conifères

Les haies de conifère souffrent de leurs succès. Peu onéreuses et de croissances rapides, elles ont envahi nos paysages. Aujourd’hui, le résultat laisse à désirer : des haies complètement marron ou partiellement, toutes desséchées… Tout savoir sur les principales maladies des haies de conifères !

La cause est un mauvais choix de végétaux par rapport aux sols, aux expositions, aux conditions climatiques en général. De plus la multiplication à outrance d’une seule espèce pour créer une haie mono spécifique appauvrit la biodiversité et rend les végétaux plus sensibles aux maladies et parasites.

Les premiers symptômes sont les plus souvent une teinte rousse, la chute des aiguilles qui touchent d’abord certains rameaux puis se développe jusqu’à atteindre la plante entière. Cependant si les symptômes sont souvent les mêmes, les maladies sont très variées.

Voici les principales maladies des haies de conifères, détaillées par nos jardiniers professionnels :

 

LE POURRIDIE : Armillaire couleur de miel (Armillaria mellea)

Ces champignons jaunes parfois bruns, forment des touffes serrées aux pieds des souches. Ils s’attaquent aux racines et provoquent le dépérissement de la plante.

 

  • Symptôme :

Présence d’un feutrage blanchâtre très dense à forte odeur de champignon sous l’écorce au niveau du collet ou au départ d’une grosse racine.

  • Moyen de lutte :

Il n’existe pas de traitement possible. La seule solution est l’abatage et l’élimination totale des souches (percer des trous de 10 à 20 centimètres de profondeur à l’aide d’une très grosse mèche, les remplir avec du salpêtre et couvrir pour éviter toute dilution ; pour des sujets plus importants répéter  l’opération 3 mois après et mettre le feu)

  • Prévention :

Un sol bien drainé éventuellement paillé (éviter l’écorce de pin).

Eviter les apports d’engrais trop riches en potasse.

Soigner les plaies des arbres avec du mastic cicatrisant.

PHYTOPHTORA CINNAMOMI :

Ce genre d’Oomycètes infecte les racines par ses zoospores qui pénètrent au niveau du collet. Le mycélium pousse à l’intérieur de la racine où il absorbe les glucides et autres nutriments.

 

  • Symptôme :

Des taches de pourritures brunes et molles associées à des plaies chancreuses apparaissent d’abord sur les jeunes racines puis sur les plus grosses et le collet. On observe alors le flétrissement puis le brunissement du feuillage depuis la base puis évoluant vers le sommet.

  • Moyen de lutte :

Bruler les plantes atteintes.

Arroser avec un fongicide systémique spécifique dont l’action est surtout ciblée sur les phycomycètes ou à base de Phosethyl Al

  • Prévention :

Eviter les excès d’humidité et d’azote.

Arroser  avec un produit à base d’Aliette.

 

CHANCRE CORTICAL DU CYPRES : Coryneum cardinale

Un cryptogame profite d’une plaie, de dégâts de gel, de galerie de scolytes…. Et s’introduit sous l’écorce.

 

  • Symptôme :

Des nécroses brun-rouges apparaissent sur l’écorce puis on observe une exsudation de résine au niveau des chancres, des fissures dans l’écorce et le dessèchement des branches.

  • Moyen de lutte :

Arroser avec un produit à base de carbendazine à raison de 10 grammes par litre d’eau dès l’apparition des premiers symptômes pour enrayer momentanément l’attaque.

DYDIMASCELLA THUJINA :

Cette maladie frappe surtout le Thuja Plicata et se variété ‘Atrovirens’

 

  • Symptôme :

Des coussinets marron de 1 millimètre de diamètre apparaissent sur la face supérieure des ramules. Ils deviennent brun foncé en quatre semaines.

  • Moyen de lutte :

Pas de traitement connu

  • Prévention :

Limiter les excès d’eau.

4 pulvérisations généralisées avec un fongicide par an.

 

BUPRESTE :

La larve de ce coléoptère creuse des galeries à travers le bois, pouvant causer la mort de branches ou d’arbres entiers. Lorsque le bupreste est métamorphosé, il sort par un trou d’environ 5 millimètres.

 

  • Symptôme :

On observe des boursouflures de l’écorce et les trous de sortie ovales, ainsi que des galeries sinueuses sous l’écorce.

  • Moyen de lutte :

Couper les branches concernées et les brûler.

  • Prévention :

Appliquer un insecticide à base de deltaméthrine à partir du printemps.

 

Ces principales maladies ou ravageurs n’ont malheureusement pas ou peu de traitements efficaces écologiques. La meilleure lutte est alors la prévention par nettoyage régulier des parties infectées, le ramassage des déchets de tailles, la pulvérisation d’un fongicide naturel (purin de prêle et/ou d’ortie) tout en évitant le cuivre. En cas d’infections généralisées, l’arrachage devient l’unique solution. Cependant replanter le même végétal au même endroit ne serait pas judicieux. Aussi nos jardiniers professionnels pourront vous conseiller pour replanter une haie variée, fleurie, facile d’entretien, hébergeant de nombreux oiseaux.

 

Nos jardiniers –paysagistes vous conseillent également de faire appel à des professionnels pour la taille de vos haies, plus vous taillerez mieux se portera votre haie et vous éviterez de vous retrouver avec des haies possédant d’énormes troncs disharmonieux.

7 Commentaires

  1. Piacentini

    Bonjour, j’ai une haie de conifères.par endroit g des tâches, comme un dessèchement. Un ami jardinier m’a conseillé l’alliete en pulvérisation sur le feuillage. Sur la boîte il ne parle que d’arrosage. Qu’en pensez vous?

  2. Thonon

    Bonjour

    J’ai un arbre qui ressemble à un cyprès, disons que c’est le même genre de variété. Il mesure plus de deux mettre 40 et est taillé en colimasson . Il éest magnifique sauf que depuis quelques temps de sa couleur verte il est devenu rouille.

    Je ne sais pas pourquoi ni comment le faire revenir en pleine santé bien vert.
    MERCI de m’aider .

    1. olivier jardinier

      Bonjour,

      La couleur rouille n’est pas bon signe!il peut s’agir d’un champignon ou l’attaque de parasites. Le mieux est de faire appel à un professionnel pour qu’il établisse un diagnostic précis et pour savoir si le sauvetage est possible.

      Dans les deux cas un traitement est possible mais il faut se dépêcher !

      J’espère que votre arbre va se rétablir…au plaisir de vous lire !

  3. Libra

    Bonjour ,mes cyprès brunissent comme s’ils brûlaient et petit à petit, sèche complètement. Quel produit doit-on leurs mettre pour qu’il arrête cette maladie et où commander le produit ? Merci

  4. MARTZ

    Bonjour,
    J’ai un grand terrain avec de vieux arbres. Beaucoup de conifères. Certains brunissent et aucun traitement n’est efficace. J’aimerai brûler les branches malades sur place et ne pas colporter les maladies.
    Mais le brûlage est interdit! Comment faire?
    Merci
    Cordialement

    1. FLORE

      Mettez tout dans des sacs poubelle et déposer dans les conteneurs de collecte des ordures ménagères : les sacs seront incinérés.
      NE PAS déposer dans les bacs de recyclage des déchets verts de votre déchetterie.

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -