05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
prolifération des araignées rouges

Comment lutter contre l’araignée rouge?

Véritable vampire de vos plantes, l’araignée rouge s’attaque à de nombreuses espèces végétales, plantes et arbustes.

Qui est cette araignée rouge ?

Le nom « araignée rouge » désigne en fait les espèces ravageuses d’acariens. Très difficile à voir à l’œil nu car les adultes mesurent souvent moins d’un millimètre, leurs couleurs varient selon la plante dont ils sucent la sève (vert pâle ou foncé, jaune, orange, rouge, brun foncé). Ces acariens sont très féconds, et la reproduction se trouve accélérée dans les conditions propices : un temps chaud et sec. L’abus d’insecticides tue les prédateurs naturels et favorise leur développement.

L’araignée rouge s’attaque aux végétaux suivants :
– Au potager : Fraisiers, groseilliers, carottes, concombres, aubergines, courges…
Arbres fruitiers : Pommiers, poiriers, pêchers..
– Plantes ornementales : Cyclamens, hortensias, dahlias..

Comment diagnostiquer l’araignée rouge ?

De petits points blanc ou jaune apparaissent, le limbe des feuilles se décolore et prend un aspect plombé argenté caractéristique. Les petites toiles autour des feuilles sont plus visibles lorsqu’on les pulvérise avec de l’eau. Cette petite bête peut causer la mort du végétal.

Les solutions de traitement préventif

  • Limitez l’apport en azote qui favorise son développement et apportez un compost riche en élément fertilisant.
  • Pulvérisez du purin d’ortie et de prêle en décoction
  • Paillez les sol pour garder les plantes au frais
  • Arroser les feuilles régulièrement

Comment se débarrasser de l’araignée rouge de manière biologique ?

  • Vaporiser régulièrement les plantes permet de créer une atmosphère humide pouvant les faire disparaître.
  • Si le stade est trop avancer, recourir à un acaricides spécifique (Dicofol ou Cyhexatin)
  • La lutte bio consiste à introduire son prédateur naturel : Phytoselulus persimilis qui se nourrit des œufs, larves et adultes, le Chrysope aux yeux d’or et la punaise Macrolophus Calliginosus  comme insecte auxiliaire
  • Traiter 2 à 3 fois par jour pendant 10 jours avec du purin d’ortie en cours de fermentation
  • Badigeonner les troncs et les branches en hiver avec de l’huile minérale.

 

N’oubliez pas que la protection des végétaux et  l’utilisation de traitements bio peuvent ouvrir droit à un crédit d’impôt ou à une réduction fiscale de 50 % pour l’entretien de votre jardin avec les Jardiniers experts de la Coopérative !

 

3 Commentaires

  1. Bonjour Jardiniers Professionnels,

    merci pour ces conseils, cependant attention Dicofol et Cyhexatin sont des substances qui ne sont plus autorisées en France depuis 2009.

    Concernant la lutte biologique, Phytoseiulus persimilis est particulièrement efficace mais il en existe d’autres comme la punaise Macrolophus calliginosus par exemple.

    Bonne journée.

    1. Merci beaucoup pour cette rectification !!! Et merci pour la qualité des informations que vous partagez sur votre site et la gentillesse des interlocuteurs de « jardiner autrement » rencontrés au salon du végétal.

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -