05 59 70 59 20Accès coopérateurContact Recherche

Blog Jardinier

Le Blog des Professionnels du Service à la Personne
bouillie bordelaise

Comment utiliser la bouillie bordelaise?

Après avoir effectué les travaux de nettoyage d’hiver dans le jardin (ramassage des feuilles, tailles, désherbage et autres…), il est maintenant temps de parachever l’assainissement de votre jardin par un traitement visant à lutter contre les maladies cryptogamiques. En effet ces champignons hibernent durant l’hiver dans le sol, les tapis de feuilles mortes, les anfractuosités de l’écorce… prêts à attaquer les végétaux dès le retour des beaux jours. Ainsi pour lutter efficacement contre les maladies cryptogamiques, rien de tel que la prévention par des méthodes culturales permettant de réduire les foyers d’infections, mais aussi un traitement phytosanitaire qui réduira considérablement les interventions futures. C’est pourquoi notre coopérative de jardiniers professionnels vous propose cet article sur le plus populaire et polyvalent des fongicides : la bouillie bordelaise.

 Pour l’histoire : c’est dans le Médoc que fût découvert, un peu par hasard, la bouillie bordelaise. En effet certains viticulteurs, pour dissuader les voleurs de raisins, avaient répandus la rumeur qu’ils traitaient la vigne au « Vitriol », comme pouvait l’attester la couleur bleue des grappes. En fait de vitriol, il s’agissait d’un mélange de sulfate de cuivre et de chaux. Puis ils ont remarqué que les ceps de vigne ainsi traités, étaient plus résistants au mildiou.

Définition : « la bouillie bordelaise est un pesticide (algicide et fongicide), de couleur bleue, fabriqué par neutralisation d’une solution de sulfate de cuivre par de la chaux éteinte.

Matière active : ions cuivre (Cu2+) qui affectent des enzymes dans les spores des champignons parasites de manière à empêcher leur germination, d’où l’action préventive de la bouillie bordelaise. »

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouillie_bordelaise

La bouillie bordelaise est donc un fongicide et algicide,  à l’action préventive contre le mildiou qui touche vigne. Dans le potager la bouillie bordelaise protège la tomate, et la pomme de terre. Son action est efficace pour lutter dans le verger contre  la tavelure (pommier, poirier), la gommose et la criblure (arbres à noyau), et aussi contre le chancre bactérien dans le jardin d’ornement.

Mode d’utilisation :

La bouillie bordelaise est vendue dans le commerce sous forme de poudre micronisée mouillable de couleur bleue qu’il faut diluer dans de l’eau en respectant bien la dose (comprise entre 10 et 20g par litre d’eau). Un surdosage ne rend pas son action plus efficace, mais au contraire peut être très néfaste tant pour la plante traitée mais aussi son environnement proche.

Fongicide de contact, la bouillie bordelaise ne protège que ce qu’elle couvre. Aussi il est possible d’améliorer son adhérence grâce à un produit mouillant. Nos jardiniers professionnels vous recommandent le savon noir ou de l’huile horticole dont l’action pesticide participera à un traitement complet. Il est aussi possible d’utiliser du lait écrémé (à raison de 1l de lait pour 10l de bouillie bordelaise), qui améliorera l’adhérence de la bouillie bordelaise, aidera à lutter contre l’oïdium mais dont les protéines peuvent aussi nourrir d’autres champignons ou bactéries.

Quand :

La bouillie bordelaise agit de façon préventive. Aussi il est fortement conseillé d’effectuer un premier traitement au cours de l’hiver après le nettoyage de manière à éliminer tous les foyers d’hibernation des champignons et parasites. N’hésitez pas à faire appel à nos jardiniers pour ces travaux et bénéficier d’avantages fiscaux. Puis durant le printemps, les traitements préviendront des conditions météo chaudes et humides favorables au développement des maladies cryptogamiques.

Dans le verger, une pulvérisation après la chute des feuilles et les tailles d’hiver, puis une autre lors du débourrement des bourgeons floraux et en fin une dernière en début de fructification.

Dans le potager, les tomates, pommes de terre et autres plantes sujettes aux maladies cryptogamiques demanderont un traitement toutes les deux semaines environ durant la période de croissance, renouvelé après chaque pluie.

photo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouillie_bordelaise

 

De manière générale, il faut stopper les pulvérisations lorsque les fruits ou légumes apparaissent et sont encore petits (de la taille d’une cerise pour les pommes par exemple).

Comment :

La bouillie bordelaise est étiqueté « Xi » : produit toxique irritant pour les yeux et par contact avec la peau, voire très toxique s’il est inhalé. Pour ces raisons toutes les précautions sont à prendre quand à la tenue, le matériel, les conditions climatiques (pas de vent, pas de fortes chaleurs), protections pour les yeux, un masque pour le visage, des gants sont indispensables.

La bouillie bordelaise est pulvérisée de manière à créer un brouillard autour de la plante. L’asperseur effectuera des  petits mouvements verticaux en tournant autour de la plante à une distance de 20 à 30 cm.

Toxicité de la bouillie bordelaise :

  • Pour l’homme : le sulfate de cuivre est hautement toxique avec des effets aigus au delà de 0,3 à 1,4 g/kg de poids corporel. Dans la plupart des cas c’est la peau et les muqueuses qui sont touchés (dermites, eczémas), puis les yeux (conjonctivite), mais  la bouillie bordelaise peut aussi causer des problèmes respiratoires et des irritations nasales, puis le foie et le rein peuvent être atteint dans le cas de forte ingestion dans l’organisme.

L’OMS relève qu’une exposition chronique à des aérosols ou vapeurs de « bouillie bordelaise » chez des salariés induit une augmentation de l’absorption et de l’accumulation de cuivre dans l’organisme.

  • Pour la nature: le cuivre ne se dégrade pas, aussi l’usage répété de la bouillie bordelaise conduit à l’accumulation de ce métal lourd dans le sol, puis les nappes phréatiques par ruissellement.

C’est pourquoi, si l’utilisation de bouillie bordelaise est tolérée en agriculture biologique, elle est aussi de plus en plus décriée et nous vous recommandons de faire appel à nos jardiniers professionnels possédants le Certiphyto, lors de traitements phytosanitaires dans votre jardin, qui en plus de vous conseiller dans le cadre de la mise en place de méthodes culturales  pour la prévention des maladies cryptogamiques, vous feront bénéficier de réductions fiscales.

30 Commentaires

  1. Aurélia

    Bonjour,
    au sujet de la bouillie bordelaise, puis je l’utiliser directement dans le sol à l’automne après arrachage de mes plantes potagères car presque tout mon potager est atteint d’une maladie que personne n’est capable d’identifier et je ne voudrais pas que cela se reproduise l’an prochain.

    1. olivier jardinier

      Bonjour,

      Vous pouvez parfaitement faire un traitement préventif, mais il faut faire attention, la bouillie bordelaise ne doit pas s’accumuler dans le sol car elle aurait l’effet inverse que vous aviez escompté au début. En trop grande quantité elle s’avère nocive pour la plante et son milieu.

  2. Yevgeniya

    Bonjour,

    J’ai un problème avec mon kaki. Les taches noires qui se propagent rapidement. Les fruits tombent prématurément. Les bout des feuilles sont secs.

    En espérant de votre aide/conseil,
    Cordialement,

    1. olivier jardinier

      Bonjour,

      Il se pourrait que vos kakis soient infectés par la larve de la mouche méditerranéenne ! Pour le traitement c’est un peu trop tard mais n’hésitez pas à ramasser les fruits tombés pour éviter la prolifération des larves. Il existe des pièges à phéromones à placer fin avril début mai.

      Si c’est l’arbre qui est infecté (tâche noire sur le tronc et feuilles qui se décolorent) il se pourrait bien que vous soyez victime d’un champignon appelé la pourriture du collet. Dans ce cas, revoir le drainage du sol et veillez à éliminer les parties malades de votre arbre.

      A bientôt cher lecteur !

  3. VAUTRELLE Alain

    Bonjour,

    J’ai un Camélia qui n’a pas fleuri de tout le printemps et de cet été.
    Ses feuilles présentent des taches marrons.
    Puids-je le traiter avec de la bouillie bordelaise?
    Merci.

    1. Jessica Harismendy

      La bouillie bordelaise ne sera pas efficace dans ce cas là. Il peut y avoir trois causes essentielles au dépérissement d’un camélia, outre une éventuelle maladie : l’exposition, le sol et l’arrosage. Une mauvaise absorption d’engrais cause des taches brunes sur les feuilles. De même un arrosage insuffisant par forte chaleur peut avoir les mêmes conséquences. L’excès de soleil aussi peut causer ce genre de problème. Sans photo des feuilles, difficile de faire un diagnostic. Vous pouvez demander conseil à un jardinier professionnel proche de chez vous 🙂

    1. olivier jardinier

      Bonjour,

      Le jaunissement des feuilles des plants est le signe de maturité des pommes de terre 🙂 par d’inquiétude donc, vous pouvez récolter !

  4. lou

    bonjour! je perds mon latin avec tous les sulfates… que dois-je utiliser contre les mouches du cerisier? ou plutôt contre les vers de la cerise? sulfate de Cuivre ou de fer? faut-il pulvériser les fleurs au printemps? la terre en hiver? comme beaucoup, je déteste manger des cerises quand elles ont été mangées avant beurk! je viens de découvrir votre site (super! ) un grand merci pour vos conseils!

    1. olivier jardinier

      Bonjour Lou !

      Pour protéger vos cerises et profiter au maximum de votre récolte, privilégiez les pièges à base de sulfate d’ammonium appelés également pièges à phéromones (piège la mouche avant qu’elle ne ponde) ou les pièges à glu. Ces pièges se fixent aux branches du cerisier vers le mois d’avril. La pulvérisation sur les fleurs n’est pas une solution.

      J’espère que ma réponse vous permettra de grignoter vos cerises en toute tranquillité 🙂 !

    1. olivier jardinier

      Bonjour,

      C’est un peu vague comme question la cause peut être l’arrosage par aspersion, une bactérie ou tout simplement un trop plein de soleil. Coupez les branches qui brunissent et regardez comment cela évolue. La bouillie bordelaise n’y pourra pas grand chose dans votre situation !

  5. Lucie

    Bonjour, J’ai un prunier qui est atteint mais j’ai déjà pleins de fruits de la taille d’une grosse cerise est il encore possible le traiter à cette période?
    Bien à vous.

  6. Bonjour, je posséde un champs d’oliviers, et actuellement je voudrais utilisé la bouillie bordelaise, en ce mois courant (NOVEMBRE) au tronc d’arbre desdits olivers, et ce pour éviter au futures olives la transmission des maladies

    1. Roxane

      Bonjour,
      En effet le purin d’ortie est une autre méthode naturelle et très efficace. Celui-ci répond à plusieurs problématiques pour les plantes : il protège des maladies, insectes, fortifie, fertilise…
      Vous pouvez l’utiliser contre le mildiou. Mais j’attire votre attention sur le fait que cette solution est préventive et non curative. La période idéale pour le répandre est le printemps, soit en début de culture, ou après la floraison ou fructification…
      Voici le lien d’un article du blog ou vous trouverez la recette de fabrication du purin d’ortie et ses utilisations : http://www.jardiniers-professionnels.fr/le-purin-dortie/#.WA3VJSQmE9U
      Merci pour votre commentaire 😉 et n’hésitez pas à nous reparler de votre expérience.
      Bon jardinage !

  7. Helder

    Bonjour,
    Tout comme Sylvain à déjà demandé plus haut je voudrais savoir si je pouvais traiter mes pieds de tomates alors que des tomates y sont déjà presents? J’ai enlevé tous les tomates touchés ainsi que le feuillage.
    Merci d’avance

  8. Sylvain

    Bonjour. Mes pieds de tomates ont attrapé le mildiou, j’ai coupé les branches et les feuilles affectées et ensuite j’ai pulvérisé de la bouillie bordelaise. J’aurais aimé savoir s’il n’était pas trop dangereux de vaporiser sur les tomates car elles sont bien présentes et parfois de grosse taille sachant qu’elles arrivent à maturation.

    1. Roxane

      Bonjour,
      Je profite de cette question pour répondre à Sylvain et Helder et également vous remercier de l’intérêt porté à nos articles et notre coopérative.
      Sachez que la bouillie bordelaise n’est pas néfaste, ni pour les fleurs, les feuilles, ni même les fruits. Vous pouvez en pulvériser sur vos pieds tout entiers. Cette technique est avant tout utilisée à titre préventif, il faut donc renouveler l’expérience tous les 10 à 15 jours en moyenne, particulièrement s’il pleut.
      Vous pouvez également lire deux de nos articles traitant justement du mildiou de la tomate :
      http://www.jardiniers-professionnels.fr/comment-lutter-contre-le-mildiou/
      http://www.jardiniers-professionnels.fr/traiter-contre-le-mildiou-de-la-tomate/
      On attend vos retours d’expériences pour nous dire si la BB a fonctionné et si vos récoltes ont récompensé votre travail 😉
      Bon jardinage

  9. varige

    Bonjour.
    mes géraniums ayant la rouille a un stade très avancé je suis allé en jardinerie demander conseil.
    Un employer ma dit de saupoudrer le sol de bouillie bordelaise sèche.
    c’est ce que j’ai fais.
    Aujourd’hui mes géraniums sont trop malades pour les sauver alors j’ai décidé de les arracher.
    mais la poudre bleue de la BB est toujours sur le sol.
    est ce dangereux pour de nouvelles plantations svp ?

    1. Roxane

      Bonjour Varige,
      Tout d’abord, merci pour votre commentaire 😉
      En fait tout dépend de la quantité que vous avez soupaudré sur votre sol et de la dose de cuivre présente dans sa composition. En effet, le cuivre n’est pas biodégradable et s’accumule dans les sols à trop forte dose et détruit la faune utile (lombrics…). Donc si vous n’en avez mis qu’une petite quantité, cela ne devrait pas poser de problèmes pour vos nouvelles plantations. Vous pouvez faire un test pour commencer et voir si vos plants poussent sans difficulté avant de planter le reste.
      Tenez-nous au courant des résultats, bon jardinage !

  10. JUDAS Christian

    Je cherche les dosages de bouillie bordelaise pour les fruitiers, les maladies traitées,et les époques de traitements. <je vous remercie infiniment de votre aide. Ch. JUDAS

  11. JUDAS Christian

    Existe-t-il une liste des dosages de bouillie bordelaise. Si oui, porrai-je l’avoir ? Je cherche partout les dosages pour les arbres fruitiers ainsi que les maladies traitées et l’époque de traitement.
    Je vous remercie infiniment par avance de me venir en aide en m’indiquant où je peux me procurer ces renseignements Merci et bonne journée.
    Ch. JUDAS

    1. Roxane

      Bonjour, je vais tenter de répondre à votre question.
      La bouillie bordelaise est une solution de sulfate de cuivre (20%) additionné à de la chaux. Elle est vendue dans le commerce sous différentes marques, sous la forme d’une poudre de couleur bleue à diluer et à pulvériser. On la dose généralement entre 10g/l et 20g/l. Elle est utilisée pour lutter contre les principales maladies des arbres fruitiers (pêcher, pommier, abricotier, poirier et prunier) et des cultures du potager (la pomme de terre et la tomate mais aussi la vigne et les fraisiers …).

      Elle permet notamment de prévenir :
      • la cloque du pêcher
      • le mildiou
      • la tavelure
      • le chancre
      • la tâche angulaire
      • la bactériose
      • les maladies bactériennes.

      Préparation de la Bouillie bordelaise : (fongicide)
      Très forte à 3% : 3 kg de sulfate de cuivre pour 100litresd’eau
      ( ou 300g pour 10l)
      + 1,5kg de chaux toujours pour 100 litre d’eau ( cela ne gêne pas si on en
      met un peu plus) ou 150g pour 10l

      dosage en préventif à 1,5% , il suffit de diviser par 2

      Je vous conseille d’aller voir sur ces 2 sites j’ai où trouvé ces informations :

      En espérant vous avoir été utile!
      Cordialement,

Laisser un commentaire

X
- Enter Votre localisation -
- or -